Accueil Politique

Échec de la grève lancée par des syndicats pour dénoncer la cherté de la vie

143

Haïti standard, le 22 juin 2020.-

La grève lancée par des organisations sociales et quelques syndicats du transport en commun, les 22 et 23 juin 2020, n’a pas eu les résultats escomptés durant la première journée, a constaté un reporteur de Haïti standard.

Dans plusieurs quartiers du centre-ville de Port-au-Prince et ses environs, la population s’est adonnée comme d’habitude à ses activités quotidiennes. Des marchands du secteur informel ont été remarqués à divers endroits de la Capitale.

Les chauffeurs assurant le transport en commun sur divers circuit du pays ont également été présents dans les différentes stations (gares routières) que sur les routes nationales.

Des syndicalistes remarqués, en milieu de journée, à travers les rues de Port-au-Prince ont refusé de commenter l’échec de cette grève. Aussi, ont-ils déclaré qu’il était trop tôt pour parler de l’échec de la grève.

Aussi, faut-il souligner qu’un important dispositif de sécurité a été observé, dans la matinée et en milieu de journée du 22 juin 2020, à certains endroits stratégiques de la commune de Port-au-Prince, entre autres.

Échec de la grève lancée par des syndicats pour dénoncer la cherté de la vie
Vue partielle de la situation en fin de matinée, à Carrefour de l’aéroport, le 22 juin 2020 (photo Haïti standard)

À rappeler que l’objectif de ce mot d’ordre de grève consistait notamment à dénoncer la cherté de la vie, l’insécurité et réclamer le départ du Président Jovenel Moïse, le 7 février 2021.

HS/Haïti standard