Home Politique Empêché d'atterrir en République dominicaine, Ariel Henry réfléchit à Porto-rico

Empêché d'atterrir en République dominicaine, Ariel Henry réfléchit à Porto-rico

Haïti standard, le 5 mars 2024.-

Les autorités dominicaines ont empêché le premier ministre de facto Ariel Henry d'atterrir aujourd'hui 5 mars sur leur territoire. Une information véhiculée par le média dominicain DDN.

Selon ce dernier, l'appareil qui transportait ledit premier ministre n'a pas été autorisé à poser sur le tamarc de l'aéroport Las Americas, en République voisine.

Le vol privé à bord duquel se trouvait le chef de gouvernement de facto d'Haïti allait se poser à Porto-rico, en attendant ce qui pourrait être fait pour remédier à la situation.

Aussi, le média dominicain a-t-il ajouté que l'avion qui transportait le premier ministre susmentionné revenait du New Jersey, aux États-Unis.

À rappeler que le premier ministre de facto Ariel Henry avait laissé le pays, le 24 février dernier, dans le but de participer à la 46e réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de la CARICOM.

Après la tenue de cette réunion, "le numéro un haïtien" s'était rendu au Kenya, en vue de finaliser l'accord relatif au déploiement de la Mission multinationale de soutien à la sécurité (MMSS) dont le pays africain en sera le chef.

Empêché d'atterrir en République dominicaine, Ariel Henry reflechit à Porto-rico
Le Premier ministre de facto Ariel Henry (photo page Facebook de la Primature)

Parallèlement, en Haïti, les gangs armés ont déclenché sur Port-au-Prince et ses environs une vague de violences qui a permis à plusieurs milliers de détenus de s'évader des deux (2) plus grands centres carcéraux du pays, à savoir les prisons civiles de Port-au-Prince et de Croix-des-bouquets.

HS/Haïti standard