Accueil Droits humains

Enquête de l’ULCC à la douane de Port-au-Prince, l’OCNH applaudit et fait des recommandations

Haïti standard, le 24 mai 2022.-

L’Organisation citoyenne pour une nouvelle Haïti (OCNH) félicite l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) d’avoir saisi du dossier de l’Administration générale des douanes (AGD), en réalisant une perquisition, le 20 mai 2022, dans les locaux de l’AGD à Port-au-Prince.

Dans un communiqué publié, le 23 mai 2022, le responsable de l’OCNH a mis en avant l’article 11 du décret du 8 septembre 2004 créant l’ULCC, pour justifier la saisine du dossier de Romel Bell, directeur général de l’AGD, par l’instance dont la mission consiste notamment à lutter contre l’impunité et la corruption dans la gestion des finances publiques, en Haïti.

Le directeur général de l’AGD est soupçonné de trafic d’armes et de munitions au préjudice de l’État haïtien. Des soupçons qui ne laissent pas indifférents le département d’État [américain], car le visa du directeur Romel Bell a déjà été révoqué par les autorités américaines.

Le responsable de l’OCNH, Me Camille Occius dit souhaiter que les résultats de l’enquête initiée par l’ULCC à la douane du port de Port-au-Prince seront publiés et connus par les Citoyens. Ce qui « prouve qu’Haïti est en route vers l’État de droit », a écrit l’OCNH à travers ce communiqué.

L’organisation de défense des droits humains en a profité pour recommander au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, de mettre l’action publique en mouvement dans ce dossier. Le travail de l’ULCC ne remplace pas celui du chef de Parquet dont la mission est notamment de rechercher les crimes et délits, conformément aux articles 12 et 13 du code d’instruction criminelle.

LIRE AUSSI>>  Kidnapping : libération contre rançon de 4 parmi les 5 douaniers enlevés au centre-ville de Port-au-Prince

HS/Haïti standard