Enseignants et personnels de soutien menacent de boycotter la réouverture des classes à La Chapelle (Artibonite)

300

Haïti standard, le 24 août 2019.- Des enseignants et membres du personnel de soutien « non budgétisés » du Lycée de La Chapelle (Artibonite) ont annoncé leur intention de boycotter la réouverture des classes dans la commune de La Chapelle, particulièrement au niveau du lycée susmentionné.

Ces enseignants et membres du personnel de soutien non budgétisés réclament leur nomination dans le système éducatif, après environ 10 années de services. Aussi, ont-ils fait savoir que le lycée de La Chapelle ne fonctionnera pas tant que les enseignants et les membres du personnel n’obtiennent leur lettre de nomination.

Le porte-parole des enseignants et membres du personnel non budgétisés du lycée en question, Bienema Baptilus a déclaré que cette année les protestataires se méfient des fausses promesses des représentants du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) dans le département.

Très remontés contre le ministre de l’éducation nationale, Pierre Josué Agénor Cadet, ces enseignants et membres du personnel non budgétisés se sont interrogés sur la motivation du ministre à négliger le lycée national de La Chapelle.

« Les enseignants et membres du personnel de soutien affectés au sein de plusieurs lycées du département de l’Artibonite ont reçu leur lettre de nommination, alors que le ministre avait donné la garantie qu’enseignants et membres du personnel du lycée de La Chapelle allaient recevoir leur nomination, pourtant le constat est différent », a expliqué Bienema Baptilus.

Photo d’illustration (Rénald Désinor)

Aussi, faut-il souligner que, depuis sa fondation, en 2003, le lycée national de La Chapelle fonctionne à partir de 1:00 p.m. au local de l’école nationale de ladite commune. Selon des informations recueillies auprès de notre correspondant, le bâtiment où est logé les deux (2) institutions est en piteux état.

L’odeur des matières fécales qui dégagent des latrines ont empêché à plusieurs reprises à l’école de fonctionner. En période pluvieuse, la cour dudit lycée est envahie par des alluvions, des détritus et de l’eau.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire