Accueil International

États-Unis : décès de l’icône des droits civiques, John Lewis, à 80 ans

151

Haïti standard, le 18 juillet 2020.-

Le militant des droits civiques et membre du congrès américain de longue date, John Lewis est décédé, le 17 juillet 2020, des suites d’un cancer du pancréas.

La nouvelle a été annoncée par la Chambre des représentants dont il faisait partie depuis 1986, comme représentant d’Atlanta. John Lewis était un ancien compagnon de route de Martin Luther King et il prônait également la non-violence.

Selon plusieurs sites américains d’informations en ligne, John Lewis avait participé en juin dernier, à Washington, à « la mobilisation du mouvement Black live matters, contre les discriminations raciales, après la mort de George Floyd aux mains de la police à Minneapolis », aux États-Unis.

LIRE AUSSI:  Décès : l'animateur de l'émission "Kalfou" sur Télé Ginen, Anthony Pascal dit "Konpè Filo" est mort

John Lewis est connu comme l’un des plus jeunes « Voyageurs de la liberté », à l’âge de 21 ans, qui a combattu la ségrégation dans le système de transport américain, au début des années 1960. Aussi, a-t-il été victime, à plusieurs reprises, de brutalités policières lors de sa participation à des manifestations pour la justice et l’égalité.

États-Unis : décès de l'icône des droits civiques, John Lewis, à 80 ans
Le militant des droits civiques, John Lewis (compte Twitter de Nancy Pelosi)

Après l’annonce du décès de John Lewis, le président du Sénat (républicain) et la présidente de la Chambre des représentants (démocrate), respectivement Mitch McConnell et Nancy Pelosi, ont rendu hommage à cet héros des droits civiques aux États-Unis.

Sources : combinées

HS/Haïti standard