Accueil International

États-Unis : le sucre dominicain sanctionné pour mauvais traitements infligés aux travailleurs des usines sucrières

Haïti standard, le 23 novembre 2022.-

Le service des douanes et de la protection des frontières aux États-Unis a émis, le 23 novembre 2022, un ensemble de sanctions contre la compagnie baptisée « Central Romana Corporation, en République Dominicaine. Les mauvais traitements infligés aux travailleurs de cette compagnie ont été évoqués par les autorités américaines pour la prise de cette décision, a confirmé le journal New York Times.

Commercialisé aux USA sous la marque « Domino », le sucre produit en République Dominicaine est l’objet depuis plusieurs années d’accusations liées aux mauvaises conditions de travail auxquelles sont soumis les travailleurs de ladite compagnie.

« Les fabricants comme Central Romana Corporation, qui ne respectent pas nos lois, devront faire face à des conséquences alors que nous éliminons ces pratiques inhumaines des chaînes d’approvisionnement américaines », a fait savoir la commissaire adjointe executive du bureau du commerce dans un communiqué publié aujourd’hui 23 novembre.

Pour sa part, la compagnie frappée par cette sanction a exprimé sa déception, selon ledit journal, suite aux sanctions américaines. « Nous ne sommes pas dutout d’accord avec cette décision, car nous ne pensons pas qu’elle reflète les faits concernant notre entreprise et le traitement de nos employés », a répondu la compagnie sous sanctions.

États-Unis : le sucre dominicain sanctionné pour mauvais traitements infligés aux travailleurs des usines sucrières
Photo d’illustration

À rappeler que la République Dominicaine a entrepris depuis plusieurs semaines une chasse démesurée contre des migrants haïtiens. Des centaines de compatriotes ont été déportés dans des conditions infrahumaines par les autorités dominicaines. D’autant plus, des afro-américains ont également été victimes de brutalités des agents de l’immigration dominicaine, au cours de cette chasse orchestrée contre des migrants haïtiens en territoire voisin.

LIRE AUSSI>>  Révocation du visa américain du rappeur haïtien dénommé "Fantom"

HS/Haïti standard