Accueil Politique

Fantôme 509 : une « organisation terroriste » à démanteler, préconise le ministre de la justice, Rockefeller Vincent

954

Haïti standard, le 23 mars 2021.-

Les groupes armés qui attaquent et tuent des civils et policiers ne semblent pas plus inquiéter les autorités que le groupe dénommé Fantôme 509. Le ministre de la justice et de la sécurité publique a informé que « des instructions ont été passées au haut état major de la Police nationale d’Haïti pour démanteler ce groupe terroriste qui terrorise la population et cherche à semer le chaos dans le pays, en pillant, en incendiant des propriétés et investissements privés tout en se faisant passer pour des policiers. »

Dans un communiqué publié, le 23 mars 2021, le ministre dit apprendre avec « beaucoup d’indignation la nouvelle de l’assassinat du policier Pierre Mystal Richard et l’attaque par balles d’un autre policier, le 22 mars 2021, dans l’exercice de leur mission de service public, par le groupe terroriste connu sous le nom de « Fantôme 509″.

Le ministre Rockefeller Vincent a, en outre, saisi l’occasion pour présenter ses sincères condoléances aux parents et à la famille du policier en uniforme lâchement assassiné tandis qu’il servait fièrement son pays. »

Des instructions formelles ont été passées au directeur général a.i de la PNH, Léon Charles, à l’inspecteur général en chef de la police, Frantz Jean-François et le commissaire du gouvernent de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude de prendre toutes les dispositions que de droit, en vue d’identifier et de sévir avec la dernière rigueur contre les ennemis de la patrie…

Fantôme 509 : une "organisation terroriste" à démanteler, préconise le ministre de la justice, Rockefeller Vincent
Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent (photo internet)

Près de deux (2) semaines après l’opération policière foirée à Village de Dieu, aucune volonté n’a été affichée du côté des autorités policières, afin de récupérer les corps mutilés des agents tués par des bandits armés. Cependant, un véhicule blindé saisi par ces derniers a été récupéré par la police, après des négociations menées entre les forces de l’ordre et des individus armés dudit village.

HS/Haïti standard