Accueil Insécurité/Sécurité

Fêtes de fin d’année et du nouvel an : kidnapping en série à Port-au-Prince

633

Haïti standard, le 4 janvier 2021.-

Au moins cinq (5) personnes ont été enlevées durant la période allant du 1e au 3 janvier 2021. Tel a été notamment le cas de Clénise Félix qui était accompagnée de son conjoint ainsi que de ses deux (2) enfants. Cet enlèvement a été perpétré à la ruelle Alerte, au centre-ville de Port-au-Prince.

Les ravisseurs ont réclamé 200 mille dollars américains pour libérer la mère ainsi que ses deux (2) enfants, âgés respectivement de quatre (4) ans et de cinq (5) ans et demie, a rapporté le père des enfants qui allait être libéré quelques heures après le rapt, afin de rassembler la rançon.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
LIRE AUSSI:  Réalisation d'un sit-in devant la résidence officielle du Premier ministre pour dénoncer le kidnapping

Encore à Port-au-Prince, un officier de police a été kidnappé en plein coeur de Port-au-Prince, à la rue Pavée, par des individus lourdement armés. Les individus en question ont réclamé la somme d’un million de dollars américains, en échange de la libération de l’inspecteur divisionnaire Wilner Séraphin.

Une autre personne qui revenait des États-Unis a également été enlevée à Port-au-Prince. Selon des informations diffusées, sur Caraïbes FM dans le journal Première occasion du 4 janvier, la personne enlevée s’apprêtait à regagner son hôtel quand des individus armés l’ont enlevé.

À souligner qu’à l’occasion de la célébration des 217 ans de l’indépendance, le Président Jovenel Moïse avait dévoilé ses priorités pour l’année 2021. Ces priorités consistent en la réforme de la constitution, l’électrification du pays 24 heures sur 24 et la réalisation des élections dans le pays. Il est un fait que la question de la sécurité des Citoyens ne fait pas partie des priorités du Chef de l’État.

LIRE AUSSI:  Carrefour (Ouest) : kidnapping de la religieuse Dachoune Sévère en la résidence des sœurs à Brochette 99
Fêtes de fin d'année et du nouvel an : kidnapping en série à Port-au-Prince
Photo d’illustration

Les Citoyens doivent-ils patienter jusqu’en 2022 pour rêver de sécurité dans le pays?

HS/Haïti standard