Accueil Politique

Fin de mandat des maires en fonction, des anciens magistrats intérimaires mettent la pression

Haïti standard, le 26 décembre 2019.- Des ex agents exécutifs intérimaires appellent le Président de la République Jovenel Moïse à remplacer les magistrats communaux dont leur mandat arrive à terme, selon ces anciens maires intérimaires, en janvier 2020.

Regroupés au sein du Collectif des anciens maires intérimaires d’Haïti (CAMIH), ces anciens agents exécutifs intérimaires critiquent l’ « incapacité de la plupart des magistrats communaux à réaliser l’une de leur principale tâche qui consiste à assainir la ville ».

« Des magistrats communaux en fonction ont failli à leur mission », a déclaré l’ancien maire intérimaire de la commune de Tarbarre (Ouest), Chenet Coriolant dit « Yabout » également membre du CAMIH.

En effet, Chenet Coriolant a dénoncé l’insalubrité qui sévit dans plusieurs communes du département de l’Ouest notamment dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Pour preuve, il a cité les conseils communaux de Tabarre, Croix-des-Bouquets et Port-au-Prince où les maires sont « incapables d’assurer un minimum en matière de propreté de la ville ».

Fin de mandat des maires en fonction, des anciens magistrats intérimaires mettent la pression
Des anciens agents exécutifs intérimaires, au cours d’une conférence de presse donnée, le 26 décembre 2019, à Delmas 33 (photo de courtoisie)

Pour sa part, l’ancien agent exécutif intérimaire de Cornillon (Ouest), Yonel Ducasse a également critiqué certains magistrats en fonction qui, selon lui, se contenteraient d’accorder des moyens financiers à des individus armés de leur commune au lieu de travailler au bien-être de la population.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Sud : un mort et plusieurs blessés dans la marche contre l'insécurité aux Cayes