Accueil Insécurité/Sécurité

Fort-Liberté : agression d’un journaliste par des policiers

486

Haïti standard, le 28 septembre 2019.- Des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH), affectés au sein de l’Unité départmentale de maintien d’ordre (UDMO), ont agressé physiquement un journaliste travaillant pour une station locale alors que le confrère assurait la couverture de la journée de manifestation du 27 septembre 2019, à Fort-Liberté, une commune du département du Nord’Est.

Après avoir été agressé verbalement et physiquement, la victime dit croire que ce comportement est indigne de l’institution policière dont la mission consiste à « protéger et servir les Citoyens ».

« Je faisais mon travail de journaliste quand des agents de l’UDMO m’ont demandé de quitter l’espace. Bien que j’ai exhibé ma carte de presse, ils n’ont pas hésité à me matraquer et me gifler », a déploré Widely Mathieu.

Ce dernier a, en outre, annoncé qu’une plainte formelle sera déposée incessamment contre les policiers fautifs qui semblent oublier qu’ils sont payés par les taxes de la population.

Fort-Liberté : agression d'un journaliste par des policiers
Le journaliste victime Widely Mathieu (photo de courtoisie)

Par ailleurs, le directeur départemental du Nord’Est de la PNH, Fritz Saint-Fort a condamné cet acte d’agression commis par le policier et a promis d’appliquer ce que la loi recommande en la matière.

HS/Haïti standard