Accueil Politique

Gonaïves (Artibonite) : après l’échec de la stratégie de « pays lock », l’opposition reprend la manifestation

279

Haïti standard, le 5 décembre 2019.- Des milliers de Citoyens ont parcouru plusieurs endroits de la ville des Gonaïves, dans le département de l’Artibonite, pour continuer de réclamer la démission du Président de la République, Jovenel Moïse.

Comme prévu, une délégation venant de Port-au-Prince composée notamment de sénateurs, députés et des responsables de partis de l’opposition étaient présents dans la Cité de l’indépendance non seulement pour supporter des membres de l’opposition objets de mandat d’amener mais aussi, afin de relancer la mobilisation contre le pouvoir en place qui semble être en perte de vitesse.

L’un des initiateurs de cette manifestation, Youri Latortue a déclaré que « la mobilisation ne s’arrêtera pas tant que le Chef de l’État ne démissionne ». Il en a profité pour dénoncer l’émission de mandats d’amener contre les partisans de l’opposition, dans la cité de l’indépendance. Ce qu’il a qualifié de « persécution politique et d’intimidation » visant à affaiblir la mobilisation dans tout le pays.

LIRE AUSSI:  Hinche (Centre) : un agent de la "Police municipale" battu par des individus armés

Pour sa part, le sénateur Nenel Cassy, présent à cette mobilisation, a denoncé le comportement des États-unis dans la crise haïtienne. Il a, en outre, rejeté l’idée de former un nouveau gouvernement avec Jovenel Moïse.

Gonaïves (Artibonite) : après l'échec de la stratégie de "pays lock", l'opposition reprend la manifestation 1
Déroulement de la manifestation de l’opposition réalisée, le 5 décembre 2019, aux Gonaïves (photo de courtoisie)

Aussi, faut-il souligner que cette manifestation s’est déroulée sans aucun incident majeur. Les forces de l’ordre ont été remarquées jusqu’à la fin de la manifestation sur la place d’armes des Gonaïves.

HS/Haïti standard