Accueil Insécurité/Sécurité

Gonaïves (Artibonite) : mort suspecte d’un inspecteur de police au commissariat, la thèse du suicide privilégiée

258

Haïti standard, le 7 juin 2020.-

L’inspecteur de police identifié sous le nom de Mérandieu Jean-Baptiste se serait suicidé, dans l’après-midi du 7 juin 2020, à l’intérieur du commissariat des Gonaïves (Artibonite).

Selon des informations recueillies par le correspondant de Haïti standard, dans le département du Centre, la victime qui était responsable du commissariat de Hinche a été transféré aux Gonaïves depuis environ 24 heures. La cause de ce transfert serait l’appartenance de l’inspecteur au groupe de policiers baptisé « Fantôme 509 ».

Après le drame, des policiers affectés au commissariat des Gonaïves ont tenté d’emmener d’urgence l’inspecteur Mérandieu Jean-Baptiste à l’hôpital, malheureusement il n’a pas survécu à ses blessures, a expliqué une source policière qui a ajouté qu’après le décès du policier, celui-ci allait être transféré à la morgue…

LIRE AUSSI:  Artibonite : le journaliste Pradel Alexandre menacé de mort par le chef de gang de "Savien"

Aussi, faut-il rappeler que des policiers du groupe « Fantôme 509 » ont gagné les rues aujourd’hui 7 juin 2020, pour dénoncer notamment des « persécutions » dont ils sont l’objet au sein de l’institution policière. Au cours de la manifestation de ces policiers, deux (2) journalistes travaillant pour des agences de presse en ligne ont été victimes à coup de grenade lacrymogène.

Gonaïves (Artibonite) : mort suspecte d'un inspecteur de police au commissariat, la thèse du suicide privilégiée
Vue partielle de la carte d’identification du policier Mérandieu Jean-Baptiste (photo internet)

HS/Haïti standard