Accueil Politique

Haïti : le Conseil électoral provisoire fonce vers l’organisation du référendum et des élections contestées

700

Haïti standard, le 7 janvier 2021.-

Le Conseil électoral provisoire (CEP) a présenté, aujourd’hui 7 janvier 2021, le calendrier électoral en vue non seulement de la tenue d’un référendum visant à changer la Constitution haïtienne, mais aussi d’organiser des élections contestées dans le pays.

Selon le directeur exécutif du CEP, Max Délice, le référendum aura lieu dans le pays le 25 avril 2021. Les résultats dudit référendum seront publiés le 2 mai 2021, après la période de contestation prévue par ce CEP dirigé par Guylande Mésadieu, épouse du co-directeur de l’organisation de défense des droits humains dénommée Collectif défenseurs plus, Antonal Mortimé.

À en croire le calendrier électoral publié par le CEP en question, le 19 septembre 2021 est la date retenue pour la tenue du 1e tour de l’élection présidentielle ainsi que celui des élections législatives dans le pays.

LIRE AUSSI:  Décès : le conseiller électoral Patrick Numas meurt des suites d'un Accident vasculaire cérébral

21 novembre 2021 : réalisation du 2e tour de l’élection présidentielle, du 2e tour des élections législatives ainsi que des élections municipales et locales. Les résultats définitifs de ces élections seront publiés entre le 17 décembre 2021 et 22 janvier 2022.

À souligner que des voix s’élèvent tant au niveau de l’opposition politique qu’auprès de certaines organisations de la société civile, pour dénoncer le caractère illégal du référendum annoncé par ledit conseil électoral.

Haïti : le Conseil électoral provisoire fonce vers l'organisation du référendum et des élections contestées
Vue partielle du calendrier électoral présenté, le 7 janvier 2021, par le Conseil électoral provisoire (CEP)/source internet

Aussi, des observateurs de la situation sociopolitique et économique d’Haïti ont-ils affirmé que le problème des gangs armés qui terrorisent la population à Port-au-Prince et dans les villes de province devrait être résolu avant d’aborder la question des élections dans le pays.

LIRE AUSSI:  Marche contre dictature : des milliers de Citoyens exigent le départ du Président Jovenel Moïse

HS/Haïti standard