Accueil Politique

Haïti : Le parti « Providence » fait son entrée sur la scène politique

Haïti Standard, le 3 Juin 2022.-

« Providence », tel est le nom d’un parti politique créé récemment en Haïti. Par devant quelques acteurs de la scène politique haïtienne, des représentants de la société civile et la presse, les membres dudit parti ont procédé, le 3 juin 2022, à son lancement. « Restructurer l’Etat d’Haïti, promouvoir les valeurs haïtiennes, encadrer la jeunesse », sont entre autres des objectifs fixés par ce jeune parti politique.

Dans son allocution, le président du parti Providence, Bricius Nissage, a présenté un panorama de la situation actuelle du pays avant de dénoncer le laxisme de l’Etat haïtien qui, selon lui, est à la base de tous les maux de la population. Sans langue de bois, le président Bricius Nissage croit qu’il est impératif de doter le pays d’un Etat fort et responsable ainsi d’une nouvelle politique publique et étrangère.

Au sujet des gangs qui font la loi depuis quelque temps dans le pays, le président Bricius Nissage préconise une approche plus consensuelle et moins virulente. Le #1 du parti Providence croit que ce problème doit se résoudre en amont et en aval, c’est-à-dire mettre fin à l’inégalité sociale existant dans le pays, et mieux encadrer la police nationale d’Haïti (PNH) afin que celle-ci puisse remplir à bien sa mission.

Haïti : Le parti "Providence" fait son entrée sur la scène politique
Le président du parti politique dénomée « Providence », Bricius Nissage. Crédit: Providence

Pour sa part, le vice-président du parti Providence, Ralph Chacha, estime que le peuple haïtien a trop souffert et a trop attendu le changement promis par des politiciens corrompus au cours de ces dernières décennies. Le #2 du parti a plaidé pour une inclusion plus significative de la diaspora haïtienne dans les affaires politiques du pays. Pour le vice-président, il est inadmissible que la diaspora haïtienne, considérée comme le 11e département d’Haïti, soit mise de côté alors qu’elle injecte environ 3 milliards de dollars américains annuellement dans l’économie du pays.

De son côté, le coordonnateur international, Patrick Henry, s’est dit consterné par l’état actuel du pays, et le mode de traitement infligé aux haïtiens à l’étranger en se référant aux déportations massives de nos compatriotes en République Dominicaine et aux Etats-unis. Selon lui, Haïti doit et peut encore redorer son blason, aussi récupérer une place de choix dans l’international.

LIRE AUSSI>>  Célébration de la fête de l'indépendance aux Gonaïves, le Président Jovenel Moïse fait marche arrière

Et enfin, pour le coordonnateur national, Me Macken Dubreuil, le parti Providence revêt deux (2) dimensions. Selon l’homme de loi, la première se rattache à une dimension spirituelle et la seconde à l’espoir d’un avenir meilleur. En ce sens, il a témoigné des ambitions dudit parti de travailler sans relâche pour une Haïti où tous ses fils et ses filles se sentiront fiers de leur pays.

HS/Haïti Standard