Accueil Politique

Haïti – manifestation : meurtre d’un militant à Delmas 38, le nommé Kervens Louis accusé

Haïti standard, le 23 août 2022.-

Des camarades du militant Vincent Nelson de la structure socio-politique dénommée « Esclave révolté » ont accusé le nommé Kervens Louis dit « kéké » dans le meurtre dudit militant tué, le 22 août 2022, dans la commune de Delmas, précisément à Delmas 38, au cours de la manifestation réalisée dans le but de dénoncer l’insécurité, la vie chère et le gouvernement de facto dirigé par le premier ministre Ariel Henry.

Wilguens Charles est le nom de l’un de ces militants qui a pointé du doigt le nommé Kervens Louis dit « kéké ». Le camarade du défunt en a profité, pour annoncer qu’une plainte sera déposée contre le nommé Kervens Louis par devant la justice…

Pour sa part, l’accusé Kervens Louis a réfuté d’un revers de main cette accusation portée contre lui. Pour preuve, Kervens Louis a soutenu qu’il n’était pas présent dans la zone au moment du meurtre du militant en question.

Par ailleurs, Kervens Louis a soutenu qu’il est propriétaire de « business » à Delmas 38. Et, suite à l’incendie de plusieurs motocyclettes dans la zone, en fin de matinée du 22 août 2022, Kervens Louis a soutenu qu’il s’était entretenu avec les propriétaires de ces motocyclettes, afin de les accorder un accompagnement de 50,000 gourdes.

Haïti - manifestation : meurtre d'un militant à Delmas 38, le nommé Kervens Louis accusé
Capture d’écran d’une vidéo du militant tué sur le champ, après la fusillade de Delmas 38

Kervens Louis a reconnu qu’il est un proche de l’ancienne directrice générale du Service métropolitain de collecte de résidus solides (SMCRS), Magalie Habitant. Celle-ci a été huée par des manifestants qui réclamaient notamment la démission du premier ministre de facto Ariel Henry.

HS/Haïti standard