Accueil Santé

Haïti : panique à l’hôpital général, des étudiants réclament des soins pour un camarade blessé

1187

Haïti standard, le 9 octobre 2020.-

Panique à l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti (HUEH). L’un des étudiants qui manifestaient dans les rues de Port-au-Prince a été visé à la tête par un agent de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui lançait des grenades lacrymogènes. Transporté d’urgence à l’HUEH par ses camarades, l’étudiant victime n’a pas été admis en soins intensifs.

Pourtant, l’état de santé de la victime se détériorait, ont dénoncé les autres étudiants présents aux urgences de l’hôpital général. Ces étudiants ont vite protesté à l’intérieur de l’hôpital pour réclamer l’intervention urgente des médecins.

Cette situation allait créer une scène de panique au sein de ce qui devrait être le plus grand centre hospitalier du pays. Des patients, parents et/ou accompagnateurs de malades se sont inquiétés au moment de la protestation des étudiants.

Ces derniers ont en outre expliqué, au micro d’un reporteur de Haïti standard dépêché à l’hôpital général, qu’ils étaient en train de manifester pour réclamer notamment justice en faveur de Grégory Saint-Hilaire assassiné, le 2 octobre dernier, à l’intérieur de l’École normale supérieure (ENS), une entité de l’Université d’État d’Haïti (UEH), quand trois (3) patrouilles policières les bombardaient de gaz lacrymogène.

Mise à jour (3:15 p.m) 

Au terme de la protestation des étudiants dans les urgences de l’hôpital général, des diligences ont été réalisées par des médecins de l’HUEH en vue de prodiguer des soins à l’étudiant victime.

HS/Haïti standard