Accueil Insécurité/Sécurité

Haïti : poursuite des cas de kidnapping à Port-au-Prince

1676

Haïti standard, le 27 novembre 2020.-

Au cours de la semaine allant du lundi 23 au jeudi 26 novembre 2020, au moins deux (2) personnalités ont été kidnappées à Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti, a-t-on appris à la rédaction de Haïti standard.

Ces deux (2) cas de kidnapping ont été perpétrés à la ruelle Waag, en plein coeur de la Capitale haïtienne où est placée le siège du gouvernement dirigé par le Premier ministre Joseph Jouthe et également président du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN).

Le premier cas de kidnapping concerne Émile Manigat Junior, enlevé le 25 novembre 2020 devant sa résidence à la ruelle Waag.

Selon des témoignages recueillis dans la zone, les ravisseurs qui suivaient Émile Manigat Junior jusqu’à sa résidence avaient contraint la victime à conduire son véhicule avant de l’emmener dans un endroit inconnu. Ce, au moment où Émile Manigat Junior s’apprêtait à rentrer à l’intérieur de sa maison.

Le second cas de kidnapping, lui, concerne l’ancien directeur du registre électoral au cours des dernières élections réalisées dans le pays.

Enlevé hier jeudi 26 novembre, Philippe Augustin est également un ancien musicien du groupe à succès dénommé Strings.

Au moment de la mise en ligne de ce texte (5:00 p.m), les proches et/ou parents des victimes sont aux abois et lancent un SOS aux ravisseurs, afin de libérer les otages.

Poursuite des cas de kidnapping à Port-au-Prince
Photo d’illustration

La révocation de l’ancien directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Rameau Normil, et les changements réalisés dans la chaîne de commandement de l’institution policière semblent ne pas apporter les résultats escomptés. Depuis l’installation du nouveau commandant en chef de la PNH, Léon Charles, le 23 octobre 2020, les actes de violence du groupe de Fantôme 509 se sont poursuivis dans la Capitale ainsi que les cas de kidnapping.

HS/Haïti standard