Accueil Politique

Haïti : protestation à Port-au-Prince et en province contre l’augmentation à la pompe du prix des produits pétroliers

Haïti standard, le 10 décembre 2021.-

Suite à l’entrée en vigeur du nouveau prix des produits pétroliers sur le marché haïtien, le 10 décembre 2021, des citoyens mécontents, par rapport à la décision prise par le gouvernement du premier ministre de facto Ariel Henry, ont gagné les rues dans plusieurs villes du pays pour exprimer leur désaccord.

En effet, plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince (Ouest) et de ses environs se sont réveillés sous une vive tension. Des barricades réalisées avec des véhicules garés de façon anarchique dans les rues, des pneus enflammés érigés sur la chaussée, des pierres éparpillées ça et là, entre autres, ont été constatés notamment sur les routes de Delmas, de Kenscoff, de Carrefour, de Frères, de Tabarre et au centre-ville de Port-au-Prince.

Une situation qui a provoqué une paralysie partielle de la circulation au niveau de ces différentes communes et/ou zones du département de l’Ouest. Et, des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) présents sur les lieux où se sont déroulés ces mouvements de protestation peinaient à y rétablir l’ordre.

Haïti : protestation à Port-au-Prince et en province contre l'augmentation à la pompe du prix des produits pétroliers
Photo d’illustration

Par ailleurs, les protestataires ont forcé les quelques chauffeurs qui essayaient d’assurer le transport des citoyens à décharger leur véhicule et rentrer chez eux. Aussi, ont-ils saisi les clés des véhicules des chauffeurs qui ne voulaient pas coopérer.

Parallèlement, la situation dans plusieurs villes de province n’était pas différente. Dans la commune des Gonaïves, chef-lieu du département de l’Artibonite, des citoyens pour la plupart des cultivateurs ont bloqué la Route nationale numéro 1 (RN1) au niveau de ladite commune. Des tirs intermittents d’armes automatiques ont également été signalés dans différents endroits du département de l’Artibonite notamment à Carrefour Peille, Pont-Sondé, Gonaïves, etc…

LIRE AUSSI>>  Nomination d'un Conseil d'administration a.i à la tête de la Banque nationale de crédit

Des protestations ont été constatées également à Cam-Perin, commune du département du Sud, aux alentours de la base du Centre national d’équimnents (CNE). Les villes de Petit-Goâve, Grand-Goâve et des zones avoisinantes n’ont pas été épargnées par ces vagues de protestation, ont fait savoir différents correspondants de Haïti Standard présents dans la région du grand sud.

HS/Haïti standard