Accueil Insécurité/Sécurité

Haïti : un employé du Parlement tué et brûlé lors de la guerre des gangs

Haïti standard, le 7 mai 2022.-

Ils sont nombreux les paisibles Citoyens tués lors de la guerre des gangs qui a éclaté le dimanche 24 avril 2022, dans la Plaine du Cul-de-Sac (Croix-des-Bouquets et Tabarre), entre « 400 mawozo » et « chiens méchants ». En effet, Léon Leblanc figure parmi les victimes passées à l’infinitif pour n’avoir pas fui leur maison.

Le 3 mai 2022, au moment où cette guerre faisait rage dans la Plaine du Cul-de-Sac, des individus lourdement armés appartenant au gang « 400 mawozo » ont abattu le citoyen Léon Leblanc. Le cadavre de celui-ci allait être traîné à « Carrefour shada » pour être brûlé, a rapporté le site d’informations https://radiographieht.com/leon-leblanc-employe-du-parlement-haitien-tue-et-brule-a-la-plaine-du-cul-de-sac/

Le citoyen abattu à proximité de sa résidence est un ancien membre des Forces armées d’Haïti (FAd’H). Il était inspecteur divisionnaire, au sein de la police parlementaire, a précisé le site en question.

Selon le Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH) dont la mission consiste à ne rien faire pour prévenir les conflits entre gangs rivaux, 75 personnes ont été tuées au cours de cette guerre, 68 autres sont sorties blessées et 9 000 déplacés internes recensés. Des chiffres en deçà de la réalité, selon des habitants des différentes zones concernées par la guerre des gangs.

Un « cessez-le-feu » aurait été négocié avec les belligérants. Pour combien de temps? Personne ne sait. Cependant, des observateurs de la situation socio-politique du pays ont prévu qu’une reprise éventuelle de cette guerre pourrait débarquer chez les habitants des communes de Delmas et Pétion-Ville.

HS/Haïti standard