Accueil Politique

Hinche (Centre) : fermeture du bureau départemental du MENFP par des professeurs

821

Haïti standard, le 1e mai 2020.- Des professeurs d’écoles publiques de la commune de Hinche, dans le département du Centre, ont fermé, depuis le 29 avril 2020, les portes du bureau départemental du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), pour réclamer plusieurs mois d’arriérés de salaire, entre autres.

Avant de procéder à la fermeture des portes dudit bureau, ces employés ont placé sur la cour de l’institution des matériels de travail recueillis à l’intérieur du bureau départemental du MENFP. Ce, avant d’ériger des pneus enflammés pour limiter l’accès dans les locaux de l’institution.

Sur des pancartes affichées sur la façade du bureau du MENFP, selon le correspondant de Haïti standard dans ledit département, les professeurs protestataires réclament le paiement des arriérés de salaire de 2013 à 2020, la mise à leur disposition d’une carte de débit de 25 000 gourdes, d’un salaire de base de 75 000 gourdes et d’une assurance de santé.

LIRE AUSSI:  Politique : la polémique enfle entre Edmond Supplice Beauzile et Moïse Jean-Charles

Ces professeurs ont promis de maintenir leur mobilisation, afin de forcer le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, à prendre ses responsabilités vis-à-vis des professeurs travaillant dans le département du Centre.

Contactés par notre correspondant, le directeur départemental ainsi que son adjoint, respectivement Mulaire Julssaint et Lyps Maitre n’ont pas voulu faire des déclarations relatives à la protestation des professeurs.

Dans la commune de Hinche (Centre), des professeurs ont fermé le bureau départemental du MENFP
Quelques revendications des professeurs protestataires (photo Peterson Cénatus/Haïti standard)

Aussi, faut-il rappeler qu’en début de semaine, des employés de plusieurs institutions publiques logées au complexe administratif de Hinche avaient fermé la barrière principale dudit complexe, pour réclamer eux aussi le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire.

LIRE AUSSI:  Incapable de se rendre à "Pont rouge", le Président Jovenel Moïse honore la mémoire de Dessalines au MUPANAH

HS/Haïti standard