Accueil Politique

Hinche (Centre) : un agent de la “Police municipale” battu par des individus armés

370

Haïti standard, le 27 juillet 2020.-

Des individus armés et encagoulés ont attaqué, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2020, la Mairie de Hinche. Ce, afin de manifester leur colère, après la reconduction du Conseil municipal dirigé par l’ancien maire Jonel Jean-Baptiste. Au cours de cette attaque, ces individus ont bastonné un agent de la “Police municipale” qui assurait la sécurité du bâtiment.

La victime, qui s’était rendue au Parquet de la juridiction, accompagnée du directeur général de la Mairie de Hinche, a précisé que les malfrats l’ont tabassé, avant de le ligoter au moyen d’une corde et ils ont pris la fuite avec une arme à feu appartenant à l’institution. Au moins trois (3) plaies ont été constatées à la tête de l’agent victime identifié sous le nom de Jean Saintfraüs.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
LIRE AUSSI:  Port-au-Prince - manifestation : une personne tuée par balle, un véhicule de police et une station-service incendiés

Le directeur général de la Mairie de Hinche a déclaré, dans les locaux du Parquet, que l’agent intérimaire de l’exécutif, Jonel Jean-Baptiste, s’apprêterait à donner sa démission, après l’attaque perpétrée contre la Mairie ainsi que l’agent qui assurait la sécurité du bâtiment…

Aussi, le directeur général a-t-il poursuivi que Jonel Jean-Baptiste est un “homme expérimenté qui a travaillé pendant plus de 10 ans à la délégation départementale du Centre, à titre de comptable payeur”.

Par ailleurs, des habitants de la commune en ont profité pour critiquer le comportement de la mairesse assesseure Mimose Placide qui avait présenté sa démission, au ministre de l’intérieur, pour faire part de son refus de continuer à collaborer avec l’agent intérimaire de l’exécutif, Jonel Jean-Baptiste.

LIRE AUSSI:  Saint-Marc (Artibonite) : l'Alternative des jeunes plaide en faveur de l'intégration des jeunes dans des postes décisionnels
Hinche (Centre) : un agent de la "Police municipale" battu par des individus armés
Débris de pneus enflammés à l’entrée principale de la Mairie de Hinche (photo Cénatus Peterson/Haïti standard)

Selon ces habitants, l’ex mairesse assesseure Mimose Placide ne se présentait pas à la Mairie, il y a de cela plusieurs mois. D’autant plus, elle ne participait pas aux rencontres réalisées par les membres de l’ancien conseil, a dénoncé l’un des notables de la commune…

HS/Haïti standard