Accueil Politique

Hinche (Centre) : un atelier d’échanges sur le référendum interrompu par des opposants au gouvernement

1039

Haïti standard, le 9 mai 2021.-
Un atelier d’échanges sur le référendum avec des leaders communautaires de l’arrondissement de Hinche, chef-lieu du département du Centre, animé par le
représentant des personnes handicapées au Conseil électoral provisoire (CEP), Me Arlext Louis Noël, a été interrompu par des opposants au pouvoir en place.

Des informations recueillies par le correspondant de Haïti standard présent dans le département susmentionné ont révélé que des avocats membres du barreau de la Cité de Charlemagne Péralte, des représentants de certains partis politiques de l’opposition, entre autres, ont fait irruption dans les locaux où a eu lieu l’atelier en question. Ce, pour empêcher le déroulement de ladite activité.

Selon les protestataires, le projet du référendum est inconstitutionnel, en référence à l’article 284-3 de la constitution du 29 mars 1987 amendée. Par conséquent, toute promotion ou réunion autour de ce projet est inadmissible, ont fait savoir ces protestataires.

Aussi, ont-ils souligné qu’un tel projet devrait être inclusif et appuyé par les différentes organisations de la société civile et politique du pays, afin qu’il y ait le consentement populaire.

Prévu pour le 27 juin prochain, le référendum initié et défendu par le président Jovenel Moïse, a été contesté par plusieurs organisations de la société civile et politique, et même une bonne partie de la communauté internationale. Cependant, le premier mandataire de la Nation n’entend pas lâché prise. Afin d’y arriver, le gouvernement a « signé une trêve » de deux (2) mois (mai/juin) avec les gangs de “Village de Dieu” et de “Gran Ravin”.

HS/Haïti standard