Accueil Politique

”Il n’y aura ni d’élections ni de référendum dans le pays cette année” affirme Ariel Henry

116

Haïti Standard, le 28 Septembre 2021.-

Dans une entrevue accordée au journal britannique baptisé « Associated Press », au cours de la journée du 28 septembre 2021, le premier ministre haïtien, Ariel Henry, a fait savoir qu’il n’y aura ni d’élections ni de référendum cette année dans le pays.

Une déclaration qui fait office de révocation à la date du 7 novembre 2021 qui avait été retenue pour l’organisation du référendum et le premier tour des élections présidentielles et législatives sur tout le territoire national.

Le patron de la primature a affirmé audit journal sa volonté d’organiser un référendum dans le pays afin d’amender la constitution au cours du mois de janvier 2022, et tout de suite après, les élections présidentielles et législatives.

Selon le chef du gouvernement, Ariel Henry, le référendum est une priorité parce que beaucoup de personnalités politiques et de dirigeants de la société civile ont rejeté la constitution actuelle. Aussi, a-t-il reconnu la nécessité de réaliser les prochaines élections dans un bref délai, en vue de renouveler le personnel politique.

Le chef du pouvoir exécutif monocéphal, en outre, précisé que les dates pour les prochaines élections seront connues de tous bientôt, soit après la formation d’un nouveau Conseil électoral provisoire puisqu’il a renvoyé le précédent…

A noter que la déclaration du premier ministre Ariel Henry au journal britannique « Associated Press » et sa décision de révoquer les membres du CEP sont survenues quelques heures avant l’arrivée dans le pays du sous-secrétaire d’État américain, Brian Nichols.

Ce dernier aura la mission d’étudier la possibilité de réaliser des élections dans le pays, en novembre prochain, et de limiter les dégâts provoquer par la démission brutale de l’envoyé spécial américain en Haïti, Daniel Foote, la semaine dernière.

HS/Haïti Standard