Accueil Politique

Incapable de relever le défi de l’insécurité, le Premier ministre de facto, Claude Joseph enchaîne ses réunions

938

Haïti standard, le 30 juin 2021.-

Le Docteur Claude Joseph souffre-t-il de réunionnite? La maladie de réunions… Quelques heures après le carnage perpétré dans la commune de Delmas, particulièrement dans le quartier de Delmas 32, où au moins quinze (15) personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées par des individus armés, le Premier ministre de facto, Claude Joseph a non seulement présenté ses sympathies et condoléances aux familles des victimes mais aussi, a rencontré les membres du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN).

En effet, un CSPN spécial s’est déroulé autour de la tuerie réalisée dans la nuit du 29 au 30 juin 2021, à Delmas 32 et à Christ-Roi. Au cours de cette réunion spéciale organisée par le chef du gouvernement, le directeur général a.i de Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles a révélé que ce sont les alliés de l’ex-délégué et ancien porte-parole du Syndicat de la police nationale d’Haïti (SPNH-17), Guerby Geffrard, qui ont concocté cette tuerie qualifiée d’ « attentat terroriste » par le numéro un de l’institution policière.

C’est ce même directeur général a.i de la PNH, il y a de cela moins d’un mois, qui avait invité la population à se révolter contre l’ « insécurité généralisée » qui sévit dans le pays. Ce qui sous entend que le commandant en chef de la PNH et ses troupes sont impuissants face aux gangs armés qui contrôlent des quartiers, voire des communes dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Le Premier ministre de facto a, en outre, fait savoir que le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockfeller Vincent et le directeur général a.i de la PNH, Léon Charles, ont été instruits de prendre toutes les dispositions pour identifier les auteurs de cette tuerie, de les poursuivre et de les sanctionner conformément aux lois en vigueur.

Incapable de relever le défi de l'insécurité, le Premier ministre de facto, Claude Joseph enchaîne ses réunions
Le Premier ministre de facto Claude Joseph (photo internet)

Aussi, faut-il souligner qu’un mois après que la population de Martissant ait été forcée d’abandonner leur maison et/ou commerce, plusieurs réunions du CSPN ont été organisées en la circonstance. Le Docteur atteint de réunionnite s’était même illustré dans un « one man show » dans la zone. Et, cette population attend encore un retour au calme pour regagner leur maison. N’en parlons pas des habitants du quartier de Bel-Air qui souffrent de la guerre des gangs.

HS/Haïti standard