Incident à Jimaní : le véhicule conduit par le consul général d’Haïti à Santiago objet d’une enquête…

260

Haïti standard, le 8 décembre 2019.- Le Ministère des affaires étrangères et des cultes (MAEC) confirme qu’un “incident s’est produit le samedi 7 décembre 2019 au moment où le véhicule dans lequel voyageait le chef de poste du Consulat général d’Haïti à Santiago, Mme Judith Exavier, s’apprêtait à franchir le poste frontalier de Jimaní, en République Dominicaine, en direction d’Haïti”.

Dans un communiqué de presse publié, le 8 décembre 2019, “la Chancellerie haïtienne tient à préciser qu’à aucun moment Mme Exavier n’a fait l’objet de mesures restrictives de ses mouvements et n’a versé aucune caution tant à des autorités judiciaires qu’administratives du pays voisin”.

“Selon les autorités dominicaines le chef de poste du Consulat général d’Haïti à Santiago peut librement circuler entre les deux (2) pays”, a poursuivi ledit communiqué de presse.

“Cependant le véhicule susmentionné fait l’objet d’une enquête de la part des autorités dominicaines et haïtiennes”, a précisé le MAEC à travers ce communiqué qui a ajouté qu’il a été demandé au responsable du Consulat général de rester en Haïti jusqu’à ce que les autorités des deux pays éclaircissent le statut dudit véhicule”.

En promettant que “les résultats de cette enquête seront rendus publics sitôt disponibles”, le MAEC a conclu que “l’ambassade d’Haïti en République Dominicaine est instruite de collaborer avec les autorités dominicaines pour que toute la lumière soit faite, au plus tôt, sur cet incident regrettable”.

Incident à Jimaní : le véhicule conduit par le consul général d'Haïti à Santiago objet d'une enquête... 1
Le véhicule à bord duquel se trouvait le consul haïtien Judith Exavier immobilisé à la frontière (photo internet)

Aussi, faut-il rappeler que, selon des médias haïtiens et dominicains, le véhicule que conduisait le consul général d’Haïti à Santiago, Judith Exavier, est concerné par une alerte émise par le service de police fédéral américain de lutte contre les stupéfiants (DEA/en Anglais). Ce véhicule serait lié au trafic de stupéfiants, a informé ces médias.

HS/Haïti standard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici