Accueil Économie

Injection de devises dans l’économie et profit des banques commerciales : la BRH est-elle en faillite ?

539

Haïti standard, le 7 août 2020.-

La Banque de la République d’Haïti (BRH) annonce, dans un avis publié sur son site internet, qu’elle s’apprête à injecter 150 millions de dollars américains sur le marché local de change. Ce, au cours du reste de l’exercice fiscal 2019-2020, a précisé cette annonce.

Celle-ci a poursuivi que l’injection de ces devises sera effectuée sur une base hebdomadaire, à compter du 10 août 2020, afin de “renforcer l’offre de dollars sur le marché haïtien”.

En effet, cette décision a été prise suite à la publication de la circulaire 115-1 de la BRH, le 3 août 2020, portant sur le taux de change en cours et les obligations.

Aussi, la Banque centrale a-t-elle informé que les banques commerciales ont réalisé un gain sur le marché de change estimé à 47 millions 501 mille 703 gourdes 88, allant du 20 au 24 juillet 2020 soit en quatre (4) jours.

LIRE AUSSI:  Bras de fer annoncé entre la BRH et les sous-agents de transfert

Malgré les soient disant interventions de la BRH pour essayer de contenir la montée du dollar par rapport à la gourde, la situation se détériore tous les jours.

Au début de cette semaine, le rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste, Frantz Duval, a fait savoir, dans un tweet, qu’au 24 juin 2019 le financement monétaire du déficit budgétaire de la Banque centrale était de 4,14 milliards de gourdes. Et, en date du 30 juin 2020, ce montant était évalué à 34,04 milliards de gourdes. Ce qui avait totalisé une augmentation de 722 % en un an.

Selon plusieurs économistes de la place, la stratégie de la BRH d’injecter des dollars sur le marché local de change ne donne pas les résultats escomptés. Pour cela, les responsables de la Banque des banques devraient envisager d’autres stratégies pour empêcher la hausse du dollar par rapport à la gourde.

LIRE AUSSI:  Le Mouvement unifié des transporteurs haïtiens prône la réforme de l'OAVCT
Injection de devises dans l'économie et profit des banques commerciales : la BRH est-elle en faillite ?
Le gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois à la conférence de presse du 17 juin 2020 (photo Kervens Legagneur/Haïti standard)

D’autant plus, pourquoi la BRH ne parvient-elle pas à limiter les profits que réalisent les banques commerciales, en matière de spéculation sur le dollar ? La banque centrale a-t-elle failli à sa mission consistant à réguler le système bancaire ? N’est-il pas le moment pour la BRH de jouer le rôle de catalyseur par rapport à la création d’un cadre global favorisant la création de richesses au sein de l’économie ?

HS/Haïti standard