Accueil Actualités

Interdiction formelle aux agents de « Swat team » de faire la queue dans les stations-services vêtus de leur uniforme

29

Haïti standard, le 3 novembre 2021.-

La crise de l’essence persiste dans le pays. Les autorités haïtiennes sont incapables jusqu’à présent d’acheminer les produits pétroliers dans les pompes à essence. Face à cette incapacité, le responsable du Groupe d’intervention de la police nationale d’Haïti (GIPNH) vient d’interdire à ses agents de faire la queue dans les stations-services vêtus de leur uniforme.

« Le responsable du groupe d’intervention de la police nationale d’Haïti (GIPNH) informe le personnel policier qu’il est formellement interdit d’utiliser leur uniforme de service pour faire la queue dans des pompes à essence », a écrit le responsable du GIPNH dans une « note de service » publiée le 3 novembre 2021.

« Tous contrevenants à cette décision seront passibles de sanctions disciplinaires de dernières rigueurs », a conclu ladite note qui porte la signature du responsable du GIPNH, Mervil Mickelson.

Plusieurs jours après les déclarations du premier ministre de facto, Ariel Herny, qui avait promis la création d’un couloir de sécurité capable de permettre l’acheminement des produits pétroliers dans les stations-sservices et celles des autorités américaines qui avaient annoncé un support logistique à la Police, afin de distribuer les produits pétroliers au niveau des stations-services. À date, le carburant se fait encore rare dans les pompes.

Interdiction formelle aux agents de "Swat team" de faire la queue dans les stations-services vêtus de leur uniforme
Des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) muni de leur récipient dans un fil d’attente, en quête de carburant (photo internet)

Le carburant continue de se vendre à des prix exhorbitants sur le marché informel. Le gallon de gazoline se vend jusqu’à 1 250 gourdes chez certains « détaillants », contre 200 gourdes qui est le prix fixé à la pompe par l’État haïtien.

HS/Haïti standard