Accueil Justice

Invité au Parquet pour avoir battu sa servante, Carl Murat Cantave prétend ne pas recevoir l’invitation

Haïti standard, le 6 juin 2022.-

Suite à l’invitation du Parquet de Port-au-Prince à l’endroit de l’ancien sénateur Carl Murat Cantave, pour le 6 juin 2022, l’ex parlementaire dit ne pas recevoir l’invitation formelle du substitut commissaire du gouvernement, Me Jeanty Souvenir.

« Je suis un justiciable au même titre que tous les Haïtiens et je suis plus intéressé que quiconque à répondre à l’invitation du Parquet d’autant plus que la justice représente pour moi la voie royale pour faire valoir mon innocence et laver la souillure artificielle dont je suis victime », a écrit l’ancien président du Sénat dans une note datée du 5 juin 2022.

En effet, l’ancien sénateur a poursuivi que « cet assassinat politique, social et professionnel programmé ne passera pas et je me propose d’intenter une action en diffamation contre cette femme qui a été manipulée et dressée pour me détruire. »

Par ailleurs, l’avocat de la plaignante, Me Arnel Rémy invite la partie défenderesse à venir plaider l’affaire si elle n’a pas peur. Face au prétexte de l’ancien sénateur pour ne pas répondre à l’invitation du Parquet, l’homme de loi a posté sur son compte Twitter l’invitation de celui-ci avec le procès-verbal de l’huissier qui a signifié cette invitation à l’ancien président du Sénat.

Invité au Parquet pour avoir battu sa servante, Carl Murat Cantave prétend ne pas recevoir l'invitation
L’ancien président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave (photo internet)

Selon ledit procès-verbal, l’huissier Didier Soigné affirme qu’en arrivant sur les lieux où il devrait déposer l’invitation au profit de l’ex parlementaire, l’agent de sécurité a proposé à l’huissier d’appeler ce dernier sur son portable. À défaut d’adhérer à la proposition de l’agent, l’huissier dit avoir glissé l’invitation sous la barrière où postait l’agent de sécurité.

LIRE AUSSI>>  Le sénateur Onondieu Louis ne compte pas rester les bras croisés face aux accusations faites contre lui...

HS/Haïti standard