Accueil Politique

Joseph Joël John dit avoir dépensé 12.000 dollars américains pour atteindre la Jamaïque, rapporte le journal Jamaica observer

Haïti standard, le 17 janvier 2022.-

Le journal jamaïcain connu sous le nom de « Jamaica observer » qui citait le « Sunday observer », un autre journal jamaïcain, a rapporté que la fuite de Joseph Joël John, l’un des suspects clés dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, vers la Jamaïque coûte 12 mille dollars américains. L’ancien sénateur avait pris la fuite par voie maritime, en décembre 2021.

Arrêté tôt dans la matinée du samedi 15 janvier 2022 par la police jamaïcaine, Joseph Joël John a tenté de corrompre les policiers jamaïcains en les offrant deux (2) millions de dollars jamaïcains soit 12 922 dollars américains, a également rapporté le journal jamaïcain.

Selon ce dernier, le suspect a été appréhendé en compagnie de sa femme et de ses deux (2) enfants dont l’un est âgé de 18 ans. Le suspect a été arrêté dans un petit village dénommé St-Elisabeth situé au Sud’ouest de la Jamaïque, a ajouté le journal.

Au moment de son arrestation, le suspect a supplié les policiers de ne pas autoriser sa déportation vers Haïti, car s’il est envoyé en Haïti il sera tué, a déclaré l’ancien sénateur de la République Joseph Joël John qui était en possession d’une quantité importante de documents rédigés en français. Les autorités jamaïcaines sont en train d’examiner ces documents, a souligné le journal Jamaica observer.

Joseph Joël John dit avoir dépensé 12.000 dollars américains pour atteindre la Jamaïque, rapporte le journal Jamaica observer
Joseph Joël John, l’un des suspects clés dans l’assassinat du président de la République, arrêté à la Jamaïque, le 15 janvier 2022 (photo internet)

À côté de Samir Handal, Mario Antonio Palacios Palacios et Rodolphe Jaar, Joseph Joël John est l’un des principaux suspects arrêtés en rapport avec l’assassinat du président de la République Jovenel Moïse. Cet assassinat a été perpétré dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, à l’intérieur de la résidence du chef de l’État, à Pétion-Ville.

LIRE AUSSI>>  Fin des "car wash party" à Port-au-Prince après le 18 août 2019

HS/Haïti standard