Accueil Politique

Josué Mérilien et des “militants politiques” invités au Parquet de Port-au-Prince

1552

Haïti standard, le 10 septembre 2020.-

Le Parquet de Port-au-Prince a émis aujourd’hui 10 septembre plusieurs mandats d’amener contre le professeur Josué Mérilien et des “militants politiques” dont “ti Youri”, Jeanty Manis, “tèt kas moto” et “tèt zo” ainsi connus.

“Voies de fait, suivis de blessure, tentative d’assassinat et association de malfaiteurs”, sont les principaux faits reprochés au professeur Josué Mérilien et les “militants politiques” invités au Parquet

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti

Ces mandats d’amener ont été décernés contre les personnes susmentionnées, après plusieurs manifestations organisées par des étudiants de l’Université d’État d’Haïti (UEH), pour réclamer justice pour le professeur et Bâtonnier Monferrier Dorval assassiné le 28 août 2020, en sa résidence privée, à Pèlerin 5 (Pétion-Ville).

LIRE AUSSI:  L'Institut national d'observation d'Haïti préconise la prise en charge du secteur du transport en commun

Les élèves, eux, ont gagné les rues pour réclamer la reprise de leurs cours. Depuis la réouverture des classes, le 3 août 2020, après environ quatre (4) mois d’interruption due à la crise liée au Coronavirus, les professeurs observent un arrêt de travail pour réclamer notamment de meilleurs conditions d’enseignement, un salaire de base évalué à 50 mille gourdes et des avantages sociaux.

Josué Mérilien et des "militants politiques" invités au Parquet de Port-au-Prince
Protestation d’élèves à Carrefour “Tifou”, à Port-au-Prince (photo Haïti standard)

Dans la majorité des cas, les manifestations organisées sur la voie publique tant par des étudiants que par des élèves sont souvent émaillés d’actes de violence.

HS/Haïti standard