Accueil Insécurité/Sécurité

Kidnapping de 15 missionnaires américains par le gang dénommé « 400 mawozo », les autorités américaines informées

658

Haïti standard, le 17 octobre 2021.-

Les membres du gang dénommé « 400 mawozo » ont encore frappé. Leur 2e « coup de maître », après le kidnapping de deux (2) religieux français, est le rapt de 17 personnes dont 15 ressortissants américains perpétré entre les communes de Croix-des-Bouquets et Ganthier, au cours de la journée du 16 octobre 2021, dans le département de l’Ouest.

Les ressortissants américains enlevés se rendaient à l’aéroport international Toussaint Louverture, après avoir visité un orphelinat à Ganthier, quand les hommes de main du chef de gang appelé « lanmò san jou » ont détourné l’autobus qui transportait les missionnaires américains et deux citoyens haïtiens.

Les autorités américaines sont déjà informées de ce kidnapping, a indiqué un porte-parole de la maison blanche qui a souligné que « le bien-être et la sécurité des américains à l’étranger restent et demeurent une priorité ».

À rappeler qu’en avril 2021, sept (7) religieux dont deux (2) Français ont été enlevés par les « 400 mawozo ». La libération des otages français, entre autres, a été suivie d’un paiement de rançon à ce gang qui règne notamment sur les communes de Croix-des-Bouquets et Ganthier.

Face à l’incapacité de la Police nationale d’Haïti (PNH) et l’embryon militaire des Forces armées d’Haïti (FAd’H) à résoudre le problème de Kidnapping qui fait rage dans le pays, des observateurs haïtiens de la situation sociopolitique d’Haïti se demandent si les autorités américaines vont négocier avec les gangs armés, afin d’obtenir la libération des otages.

HS/Haïti standard