Accueil Insécurité/Sécurité

Kidnapping d’un professeur de physique, arrêt du processus de correction dans les centres de Pétion-Ville

Haïti standard, le 5 août 2022.-

Les correcteurs des deux (2) centres de correction de Pétion-Ville (Lycée de Pétion-Ville et école nationale République du Panama) ont arrêté, aujourd’hui 5 août, le processus de correction des copies d’examens des élèves, pour protester contre le kidnapping de l’un de leurs collègues appelé Morose Brazelet.

Selon des informations recueillies auprès de l’un des correcteurs, la victime s’était rendue à Lillavois, dans la Plaine du Cul-de-sac, le 3 août 2022. Depuis lors, il n’est pas rentré chez lui, s’est désolé un correcteur joint au téléphone par la rédaction de Haïti standard.

« Morose Brazelet a été enlevé en compagnie de deux (2) de ses proches, à savoir sa soeur et sa nièce », a expliqué notre source qui a poursuivi que les ravisseurs ont libéré la nièce et séquestré les deux (2) autres.

Aussi, des correcteurs en ont-ils profité pour rappeler aux kidnappeurs que les professeurs n’ont pas d’argent pour payer une quelconque rançon. Ils sont parmi les catégories socio-professionnelles du pays les plus marginalisés par l’État haïtien.

Kidnapping d'un professeur de physique, arrêt du processus de correction dans les centres de Pétion-Ville
Vue partielle d’un sit int que réalisent les professeurs à l’instant (12:15 p.m), pour protester contre le kidnapping de leur collègue Morose Brazelet (photo Haïti standard)

À rappeler que Morose Brazelet est normalien supérieur. Il est professeur de physique et participe à la correction des copies d’examens, depuis environ quatre (4) ans, ont affirmé des professeurs qui dénonçaient le kidnapping de leur collègue.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Assassinat de Me Monferrier Dorval : vive protestation des étudiants à Port-au-Prince