Accueil Insécurité/Sécurité

Kidnapping : médecins, membres du personnel médical et étudiants ont marché contre l’insécurité

728

Haïti standard, le 30 novembre 2020.-

Après le kidnapping suivi de la libération du Docteur Hans David Télémaque, médecins, membres du personnel médical, étudiants et militants politiques ont manifesté aujourd’hui 30 novembre 2020, dans plusieurs communes du pays, afin de dénoncer l’insécurité qui sévit en Haïti.

À Port-au-Prince, les manifestants ont sillonné plusieurs rues du centre-ville où ils lançaient des propos hostiles contre le pouvoir en place qui, selon eux, se montre de plus en plus incapable à résoudre le problème de l’insécurité.

La manifestation des médecins allait être dispersée à coups de gaz lacrymogène. Une situation qui a provoqué une panique dans plusieurs zones où arpentaient les manifestants.

À Saint-Marc, dans le département de l’Artibonite, des médecins et membres du personnel médical ont eux aussi gagné les rues pour protester contre l’insécurité caractérisée par le kidnapping.

Dans le département du Centre, précisément dans la commune de Hinche, les médecins de l’hôpital Sainte-Thérèse ont observé un arrêt de travail suivi d’une mobilisation pour dénoncer le kidnapping qui est en train de ruiner des familles haïtiennes.

Munis de pancartes et vêtus de leur blouse blanche, pour la plupart, des médecins protestataires ont appelé les responsables de l’État à assumer leurs responsabilités vis-à-vis des Citoyens.

Kidnapping : médecins, membres du personnel médical et étudiants ont marché contre l'insécurité
Vue partielle de la situation à proximité de l’Hôpital de l’université d’État d’Haïti (HUEH), à Port-au-Prince (photo internet)

En dépit de la libération contre rançon du Docteur David Hans Télémaque, tard dans la soirée du 29 novembre 2020, plusieurs personnalités sont séquestrées par des individus armés dans des endroits inconnus. Parmi ces personnalités, le directeur du registre électoral Philippe Augustin, Émile Manigat Junior et Maritza Beaubrun, ex épouse du responsable de l’Unité de la sécurité générale du Palais national (USGPN), Dimitri Hérard.

HS/Haïti standard