Accueil Politique

La crise de l’essence persiste dans la ville des Cayes (Sud)

221

Haïti standard, le 22 octobre 2019.- Les habitants du département du Sud notamment ceux de la ville des Cayes confrontent à une grave crise d’essence qui sévit dans ledit département depuis environ deux (2) mois. À l’origine de cette crise, l’insécurité couplée aux protestations qui se réalisent sur la Route nationale numéro 2 (RN2).

Selon des informations recueillies par le correspondant de Haïti standard dans la ville des Cayes, l’essence n’est pas encore disponible dans les stations-services de la ville. Chose surprenante, le commerce informel d’essence devient de plus en plus prospère au niveau du centre-ville.

« La concurence entre les marchands d’essence évoluant dans le secteur informel a contribué jusqu’à faire chutter le prix des produits pétroliers », a relaté notre correspondant qui a poursuivi que le gallon de gazoline se vend actuellement à 500 gourdes dans la ville des Cayes, contre 1000 gourdes durant les jours antérieurs.

LIRE AUSSI:  Marche contre la dictature : des journalistes haïtiens encore victimes

Aussi, faut-il souligner qu’à l’appel des leaders de l’opposition dans le département du Sud, des barricades ont été retirées dans les principales rues de la ville. Ce, afin de faciliter le bon déroulement de la marche pacifique annoncée par les évêques catholiques et pasteurs protestants de la ville des Cayes.

Pour l’instant (22 octobre, 1:00 p.m.), un calme apparent règne dans la ville des Cayes. Les banques, maisons de transfert, les magasins et le marché du centre-ville appelé « mache kay fè » fonctionnent sans interruption.

La crise de l'essence persiste dans la ville des Cayes (Sud) 1
Vue partielle du centre-ville où le commerce informel de l’essence prospère (photo Haïti standard)

Toutefois, aucun policier n’a été remarqué par notre correspondant à l’intérieur du sous-commissariat situé à « Quatre chemins », au niveau de la ville des Cayes. Un sous-commissariat qui a été pillé et incendié récemment au cours d’une manifestation qui réclamait la démission du Chef de l’État.

LIRE AUSSI:  Le président provisoire désigné par l'opposition, Joseph Mécène Jean-Louis interdit de quitter le pays

HS/Haïti standard