Accueil Politique

La Fédération des barreaux d’Haïti se démarque de la note du MJSP sur la grâce présidentielle

172

Haïti standard, le 1e juillet 2020.-

La Fédération des barreaux d’Haïti (FBH) « exprime son étonnement » suite à la publication de la note de presse du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) relative à la grâce présidentielle accordée à des criminels.

Selon la note de presse du MJSP, la liste des condamnés graciés par le Président de la République aurait été élaborée en fonction de « critères établis en concertation avec l’OPC, le BINUH, JSSP, le décanat du Tribunal de première instance de Port-au-Prince et la FBH ».

Le président de la FBH, Me Jacques Letang a reconnu que la Fédération avait participé à des rencontres relatives au « plan de désengorgement des prisons », au temps de la pandémie de COVID-19.

LIRE AUSSI:  « Konpè Filo » : une figure emblématique de la presse haïtienne, selon la « New england human rights organization

La FBH a précisé que ces rencontres ne concernaient pas la préparation des listes de condamnés pour la grâce présidentielle. Elles visaient, cependant, à « fixer des critères devant conduire à la réalisation d’audiences spéciales pour une sélection de détenus ».

« … la liste devait préalablement être communiquée aux organisations de droits humains, jusqu’à présent, et malgré l’urgence, aucune liste n’a été communiquée et aucune audience n’a été planifiée », s’est désolée la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH).

La Fédération des barreaux d'Haïti se démarque de la note du MJSP sur la grâce présidentielle
Le communiqué de presse de la Fédération des barreaux d’Haïti (FBH)

Par ailleurs, la fédération dit « constater le manque de rigueur dans le traitement de ce dossier de grâce présidentielle, et demande aux autorités concernées d’assumer la responsabilité des actes posés, y compris le cas échéant des erreurs ou dérives y relatives ».

LIRE AUSSI:  Mise en garde de l'Administration Moïse/Jouthe contre les gangs armés

HS/Haïti standard