Home Actualités La fête du drapeau au Cap-Haïtien entre déni et banalisation d’un haut...

La fête du drapeau au Cap-Haïtien entre déni et banalisation d’un haut lieu de mémoire

Les lieux de mémoire jouent un rôle essentiel dans la construction de l’identité d’un peuple. Ils font partie intégrante du patrimoine historique d’une nation. En Haïti, certaines villes revêtent d’une importance particulière en raison de leur témoignage d’événements historiques. La ville des Gonaïves, par exemple, a eu l’honneur d’accueillir la déclaration d’indépendance du pays le 1er janvier 1804. Vertières, situé à l’entrée du Cap-Haïtien, est le lieu de la dernière bataille de la guerre d’indépendance le 18 novembre 1803. Quant à la ville de l’Arcahaie, connue comme la cité du drapeau, elle a eu l’honneur de voir naître le premier drapeau haïtien le 18 mai 1803. Depuis ce jour, l’Arcahaie est devenue le symbole de notre drapeau. Ainsi, le 18 mai 2023 marquera le 220e anniversaire de la création de notre emblème national.

Au cours de ces 220 années, le drapeau haïtien a connu des changements de couleurs, passant du noir et rouge au bleu et rouge, et vice versa. Cependant, l’Arcahaie demeure le lieu sacré où s’est tenu le premier congrès donnant naissance au drapeau haïtien. Malgré cela, le gouvernement haïtien dirigé par le Dr Ariel Henry, avec des ministres tels que l’écrivaine Emmelie Prophète, ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, et Nesmy Manigat, ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, a pris la décision de délocaliser les activités officielles commémoratives de la fête du drapeau, sans prendre en compte l’importance symbolique de ce lieu.

Lire aussi:  Kidnapping : libération contre rançon de Benjamin Guibenson, le jeune enlevé à la ruelle Marcelin

La fête du drapeau est une fête nationale célébrée dans tout le pays et même au-delà de nos frontières grâce à la diaspora haïtienne établie partout dans le monde. Cependant, la ville de l’Arcahaie, lieu de la création du drapeau national, demeure le sanctuaire pour toutes les cérémonies officielles de commémoration de la fête du drapeau. Toute tentative de délocalisation de ces cérémonies dans un autre endroit doit être considérée comme une profanation de ce lieu de mémoire.

Arcahaie, en tant que Cité du Drapeau Haïtien, occupe une place spéciale dans le cœur et la mémoire des Haïtiens. La préservation de cette mémoire est essentielle pour préserver l’histoire et l’identité nationale du pays. Si, pour des raisons diverses, un gouvernement se trouve dans l’impossibilité de se rendre à l’Arcahaie pour célébrer la fête du drapeau, il ne devrait en aucun cas déplacer les activités officielles ailleurs tout en cherchant à justifier son forfait. Cet acte doit être considéré comme faisant partie de la désacralisation de nos lieux de mémoire.

Chebert Lindor
17 Mai 2023