Accueil Uncategorized

La FJKL critique l’ « arrestation » du présumé assassin de l’écolière Évelyne Sincère par Jimmy Chérisier

1055

Haïti standard, le 6 novembre 2020.-

La secrétaire exécutive de la « Fondasyon je klere » (FJKL) critique l’arrestation d’Obed Joseph alias « kiki », le présumé assassin de l’écolière Évelyne Sincère, par le chef de gang Jimmy Chérisier alias « barbecue » qui, lui aussi, faisait l’objet d’un avis de recherche par la Police nationale d’Haïti (PNH).

Après cette arrestation, l’ancien policier de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO), avait emmené Obed Joseph au sous commissariat de Portail Saint-Joseph, au nord de Port-au-Prince, pour les suites nécessaires, a rappelé Marie Yolène Gilles qui intervenait sur les ondes de radio Caraïbes dans la matinée du 6 novembre 2020.

Par ailleurs, la secrétaire exécutive de ladite fondation dénonce une « proximité entre la PNH et la fédération des gangs armés appelée G9 en famille et alliés ».

« Il est clair que c’est un chef de gang qui a livré l’un de ses soldats… », a précisé Marie Yolène Gilles qui a fait allusion au gang dénommé « 400 mawozo ». Ce dernier, selon la militante des droits humains, avait annoncé que des sanctions ont été prises contre l’un des « soldats » du gang susmentionné accusé d’avoir ouvert le feu contre un autobus et tué notamment un bébé sur la route de Ganthier.

La FJKL critique l' "arrestation" du présumé assassin de l'écolière Évelyne Sincère par Jimmy Chérisier
La secrétaire exécutive de la Fondation je klere, Marie Yolène Gilles (photo archives Haïti standard)

« L’arrestation d’Obed Joseph alias kiki par Jimmy Chérisier est une honte pour chaque policier et l’institution en général », a indiqué Marie Yolène Gilles qui soutenu que Jimmy Chérisier doit également répondre aux questions des forces de l’ordre sur l’ « arrestation » du présumé assassin de la jeune écolière Évelyne Sincère, enlevée le 29 octobre 2020 et retrouvée morte, le 1e novembre de la même année, a Delmas 24.

HS/Haïti standard