Accueil Politique

La « guerre civile » prend forme à Port-au-Prince

1521

Haïti stabdard, le 23 février 2020.- Au moins un blessé a été recensé dans le camp des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui ont affronté en début de journée les soldats des Forces armées d’Haïti (FAd’H) cantonnés au ministère de la défense, a constaté un reporteur de Haïti standard qui suivait la marche des policiers.

Les agents de la PNH, qui réclamaient notamment des meilleures conditions de travail, le droit de former un syndicat au sein de la police et la réintégration des policiers révoqués, ont tiré plusieurs coups de feu en l’air au Champ de mars où devrait se dérouler la 1e journée du carnaval national.

LIRE AUSSI:  Belladère (Centre) : un présumé membre du gang de "Gran Ravin" arrêté par la Police

Les policiers-protestataires avaient promis d’empêcher le déroulement du carnaval, si leurs revendications n’étaient pas prises en compte. Une promesse qui est sur le point d’être respectée, car le Champ de mars considérée comme une zone stratégique au carnaval à Port-au-Prince s’est transformé, à la mi-journée (23 février), en un vaste champ de tirs.

HS/Haïti standard