Accueil Économie

La Loterie de l’État haïtien fermée par les employés pour corruption

1388

Haïti standard, le 29 janvier 2021.-

À quand la fin de la corruption au sein de l’Administration publique? Les pratiques de corruption sont sur le point de devenir un phénomène normal dans le pays, car corrupteurs et corrompus semblent ne pas être inquiétés par les organismes chargés de réprimer la corruption en Haïti.

Parlant de ce phénomène, ce sont les employés de la Loterie de l’État haïtien (LEH) qui ont pris la décision, eux-mêmes, de fermer cette institution, pour protester contre les pratiques de corruption qui tendent à devenir la règle au sein de la LEH.

La Loterie de l'État haïtien fermée par les employés pour corruption
Protestation des employés du SELEH (photo internet)

S’appuyant sur un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF), un organe du Ministère de l’économie et des finances (MEF) que des Citoyens n’ont pas cessé de s’interroger sur le nombre de rapport produit par ces « fameux inspecteurs », le Syndicat des employés de la loterie de l’État haïtien (SELEH) a fermé, le 28 janvier 2021, les portes de la LEH. Ce, afin de réclamer le suivi du rapport de l’IGF.

Selon le président du SELEH, Rolex Pierre, le rapport produit par l’IGF a démontré que des actes de corruption ont été commis au sein de la LEH. À preuve, plus de 4 millions de gourdes ont été volatilisées au sein de cette institution, a soutenu le président dudit syndicat qui en a profité pour inviter les organismes de lutte contre la corruption dont l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) et le Parquet de Port-au-Prince à prendre leurs responsabilités.

LIRE AUSSI:  Annulation de la mesure prise par la Sogebank relative aux frais sur les dépôts en dollars américains
La Loterie de l'État haïtien fermée par les employés pour corruption
Banderole placée sur la clôture de la LEH par des membres du Syndicat des employés de la loterie de l’État haïtien (SELEH)/photo internet

Déterminés à poursuivre leur mobilisation, les employés du SELEH ont demandé au Président Jovenel Moïse de procéder à la nomination d’un (e) autre directeur (trice) général (e) à la tête de la LEH. Ce, dans le but de se démarquer des pratiques de corruption qui sévissent au sein de cette prestigieuse institution chargée de contrôler les jeux de hasard sur le territoire national.

HS/Haïti standard