Accueil Politique

La police, cible des manifestants dans plusieurs départements géographiques d’Haïti

1559

Haïti standard, le 30 septembre 2019.- Des manifestants ont attaqué des sous commissariats situés dans plusieurs départements géographiques du pays. Ces attaques ont eu lieu après des actions réalisées par les forces de l’ordre pour tenter de maîtriser les différentes manifestations.

Dans la Capitale haïtienne, à Port-au-Prince, le sous commissariat situé au Carrefour de l’aéroport a subi les assauts des manifestants qui n’ont pas pu incendier le bâtiment. Cependant, deux (2) véhicules ont été incendiés à proximité dudit sous commissariat.

Des renforts ont été dépêchés sur les lieux afin de garantir la sécurité des vies des agents et du bâtiment en question. La situation se complique davantage, car les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et de leur arme à feu pour disperser les manifestants.

LIRE AUSSI:  Miragoâne (Nippes) : les délégués de ville réclament une partie de l'argent alloué à la sensibilisation contre le Coronavirus
La police, cible des manifestants dans plusieurs départements géographiques d'Haïti 1
Des motocyclettes incendiées près du sous commissariat de Quatre chemins dans la ville des Cayes (Sud)/photo internet

Dans le département du Sud, le sous commissariat de police situé dans le quartier appelé « Quatre chemins » a également été attaqué par des manifestants qui ont pillé le bâtiment. Certains manifestants ont même emporté des matériels et équipements des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH), a rapporté notre correspondant.

Dans le département du Sud’Est, précisément à Marigot, les manifestants ont saccagé le sous commissariat de la commune avant d’incendier le véhicule de police ainsi que des motocyclettes interceptées par les forces de l’ordre.

La police, cible des manifestants dans plusieurs départements géographiques d'Haïti 2
Incendie d’un véhicule à l’entrée du sous commissariat de Marigot (Sud’Est)/photo internet

À l’origine de cette situation, le meurtre d’une personne au moment où des agents de la PNH tentaient d’enlever des barricades entreposées sur la chaussée. Pour l’instant, les agents de la PNH affectés audit sous commissariat ont dû s’enfuir pour se protéger.

LIRE AUSSI:  La population qualifie de "show-business" la visite des membres du gouvernement à la Rivière grise

La rédaction de Haïti standard est déterminée à suivre l’évolution de cette 3e semaine de mobilisation qui s’annonce difficile pour la population. Celle-ci est en grande difficulté dans plusieurs communes et/ou départements du pays, car l’essence, l’eau traitée et le gaz propane très utilisé dans les foyers, pour la cuisson, commencent à devenir très rare.

HS/Haïti standard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici