La question migratoire au centre des préoccupations des organisations haïtiennes et dominicaines

48

Haïti standard, le 8 août 2019.- Des organisations de la société civile haïtienne et dominicaine, regroupées au sein d’une structure appelée « Commission de concertation haitiano-dominicaine (CCHD) », se sont données rendez-vous durant deux (2) jours, les 7 et 8 août, à Dajabon (Nord de la République Dominicaine), en vue de réfléchir notamment sur l’harmonisation des relations binationales.

À l’ordre du jour de cette rencontre, les questions liées à la migration, au rapatriement d’Haïtiens de la République Dominicaine et à la régulation des étrangers vivant en territoire dominicain.

Le responsable de la « Fondation zile » et ancien ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Edwin Paraison a mis l’accent sur le protocole de déportation signé par les deux (2) États, en décembre 1999.

« Il est important que les deux (2) Républiques parviennent à une application effective de ce protocole d’accord portant sur la déportation d’Haïtiens vivant irrégulièrement sur le territoire dominicain. Ce, en vue du respect de la dignité de nos concitoyens migrants », a précisé le diplomate.

Vue partielle du déroulement de la rencontre (crédit photo Jacques Jean Charles)

À noter que la CCHD est une structure regroupant 12 organisations de la société civile haïtienne et dominicaine. Elle est fondée en 1991, après le coup d’État sanglant qui a renversé l’ex président Jean Bertrand Aristide du pouvoir en Haïti. Considérée comme un espace de concertation, ladite commission a été élargie après le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

HS

Laisser un commentaire