La question migratoire au centre des préoccupations des organisations haïtiennes et dominicaines

59

Haïti standard, le 8 août 2019.- Des organisations de la société civile haïtienne et dominicaine, regroupées au sein d’une structure appelée “Commission de concertation haitiano-dominicaine (CCHD)”, se sont données rendez-vous durant deux (2) jours, les 7 et 8 août, à Dajabon (Nord de la République Dominicaine), en vue de réfléchir notamment sur l’harmonisation des relations binationales.

À l’ordre du jour de cette rencontre, les questions liées à la migration, au rapatriement d’Haïtiens de la République Dominicaine et à la régulation des étrangers vivant en territoire dominicain.

Le responsable de la “Fondation zile” et ancien ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Edwin Paraison a mis l’accent sur le protocole de déportation signé par les deux (2) États, en décembre 1999.

“Il est important que les deux (2) Républiques parviennent à une application effective de ce protocole d’accord portant sur la déportation d’Haïtiens vivant irrégulièrement sur le territoire dominicain. Ce, en vue du respect de la dignité de nos concitoyens migrants”, a précisé le diplomate.

La question migratoire au centre des préoccupations des organisations haïtiennes et dominicaines 1
Vue partielle du déroulement de la rencontre (crédit photo Jacques Jean Charles)

À noter que la CCHD est une structure regroupant 12 organisations de la société civile haïtienne et dominicaine. Elle est fondée en 1991, après le coup d’État sanglant qui a renversé l’ex président Jean Bertrand Aristide du pouvoir en Haïti. Considérée comme un espace de concertation, ladite commission a été élargie après le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

HS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici