Accueil International

La tête de Nicolas Maduro mise à prix par les États-unis

795

Haïti standard, le 26 mars 2020.- Le département d’État américain annonce qu’une somme évaluée à 15 millions de dollars sera donnée à quiconque aurait permis l’arrestation du Président vénézuélien, Nicolas Maduro. Les États-unis ont accusé, le 26 mars 2020, le Président de la République bolivarienne de « narcoterroriste ».

Le Ministère de la justice des États-unis a divulgué une liste de hauts fonctionnaires vénézuéliens qui détiennent des accusations contre eux. Sur cette liste figurent le numéro 2 du gouvernement vénézuélien, Diosdado Cabello ; le vice-président chargé de l’économie, Tareck El Aissami ; le ministre de la défense Vladimir Padrino ; le présisent de la Cour Suprême de justice, Maikel Moreno ; des militaires à la retraite, Hugo Carvajal, ancien chef du renseignement militaire et Clíver Alcalá Cordones.

LIRE AUSSI:  Coronavirus : L'Italie enregistre 793 décès supplémentaires

Le Président Nicolas Maduro est accusé d’ « avoir participé à une association criminelle impliquant une organisation terroriste extrêmement violente, les Forces armées révolutionnaires de la Colombie (FARC), d’écouler de la cocaïne aux USA », a déclaré le procureur général Bill Barr, lors d’une vidéo conférence.

Selon le procureur général Bill Barr, le Chef d’État vénézuélien et son environnement ont « comploté pendant plus de 20 ans » avec les FARC pour écouler de la cocaïne sur le territoire américain, via des pays de l’Amérique centrale et des Caraïbes dont le Honduras.

Mise à prix par les USA de la tête de Nicolas Maduro, le Président vénézuélien
Le Président du Venezuela, Nicolas Maduro (crédit photo AP/Leonardo Fernandez)

Nicolas Maduro est l’actuel Président du Vénézuéla. Il succède à l’ancien président Hugo Chavez, en 2013. Il a été réélu pour un 2e mandat, en 2018, à la suite d’un boycott électoral pratiqué par l’opposition. Depuis janvier 2019, les États-unis et près d’une soixantaine de pays dans le monde soutiennent le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaidó, président du Parlement, reconnu également comme président intérimaire.

LIRE AUSSI:  Coronavirus : opération massive de désinfection en République Dominicaine

HS/Haïti standard