Accueil Technologie

La traite des personnes au centre d’une formation sur les réseaux sociaux

338

Haïti standard, le 5 novembre 2020.-

La fondation Lumos a organisé du 26 au 30 octobre 2020 une formation dont l’objectif est d’ « aider » des cadres d’institutions publiques et privées à développer des aptitudes et compétences nécessaires, en vue de permettre aux participants d’utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leurs activités de communication et de plaidoyer. Ce, dans le domaine de la lutte contre la traite des personnes.

Financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID sigle anglais), le projet dénommé Bâtir un environnement solide pour éradiquer la traite des personnes (BEST) est dirigé par Eugène Jr. Guillaume qui s’était montré satisfait du déroulement de cette formation animée par Célia Milord et l’expert haïtien Moïse Alex Docteur.

Au terme de ladite formation, plusieurs participants en ont profité pour exprimer leur satisfaction. Tel a été le cas de la responsable de communication et de plaidoyer, au Groupe d’appui aux réfugiés et rapatriés (GARR), Géralda Sainville qui a présenté cette séance de formation comme une « innovation ».

« S’il est vrai qu’au niveau du GARR, nous avions une longue expérience dans le plaidoyer, nous n’avons pas utilisé tout le potentiel des réseaux sociaux pour accroître notre communauté en ligne », a reconnu Géralda Sainville.

La traite des personnes au centre d'une formation sur les réseaux sociaux
Vue partielle du déroulement de la formation (photo de courtoisie)

À noter que ce projet sera exécuté sur une période ne dépassant pas quatre (4) ans. Au cours de cette période, les tenants du projet BEST participeront notamment à la sensibilisation du public sur les dangers, conséquences légales et les différentes formes de traites de personnes ainsi que la protection des victimes.

HS/Haïti standard