Accueil Politique

La ville du Cap-Haïtien (Nord) continue de réclamer la démission du Président Jovenel Moïse

1307

Haïti standard, le 20 septembre 2019.- La manifestation organisée dans la 2e ville du pays, au Cap-Haïti (Nord), s’est intensifiée d’heure en heure, a constaté le correspondant de Haïti standard. Partis du rond-point de Samarie, banlieue du centre-ville, à 10 heures du matin, les manifestants n’étaient que quelques centaines au départ.

À la rédaction de ce texte (3:00 p.m.), c’est une marée humaine qui s’est déferlée sur le centre-ville du Cap-Haïtien. Les manifestants ont sillonné diverses rues de la ville, ce qui a rendu difficile la tâche des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) qui assuraient la sécurité des manifestants.

Ces derniers ont continué de réclamer la démission du Chef de l’État Jovenel Moïse. Aussi, ont-ils dénoncer la corruption, la cherté de la vie, le mensonge et l’incompétence qui caractérisent l’Administration du Président Jovenel Moïse.

En marge de cette manifestion, les protestataires ont dressé des barricades de pneus enflammés sur plusieurs axes routiers de la ville du Cap-Haïtien. Cette situation a paralysé notamment les activités économiques dans la 2e ville du pays, car les commerçants ont été obligés de rentrer chez eux.

La ville du Cap-Haïtien (Nord) continue de réclamer la démission du Président Jovenel Moïse
Coup d’envoi de la manifestation réalisée au Cap-Haïtien pour réclamer la démission du Chef de l’État, Jovenel Moïse (photo Jacques Jean Charles/Haïti standard)

HS/Haïti standard