Home Politique Lancement d'une "campagne pour l'élimination de la violence faite aux femmes" par...

Lancement d'une "campagne pour l'élimination de la violence faite aux femmes" par le Président Jovenel Moïse

Haïti standard, le 25 novembre 2019.- Le Président de la République Jovenel Moïse a donné aujourd'hui 25 novembre, au Palais national, le coup d'envoi d'une "campagne pour l'élimination de la violence faite aux femmes". Ce, à l'occasion de la célébration de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Le chef de l'État, qui a souligné son implication et celle de la Première Dame Martine Moïse dans la lutte contre la violence faite aux femmes, a condamné les actes de violence perpétrés contre les femmes et filles du pays dont celles victimes de viol collectif à la prison civile des Gonaïves (Artibonite), le 7 novembre 2019.

"La situation politique du pays ne doit en aucun cas servir d'excuses pour que les femmes et les filles continuent d'être victimes dans le pays", a déclaré le Chef de l'État qui en a profité pour réaffirmer le support de son administration aux femmes et filles du pays. Aussi, le Président Jovenel Moïse a-t-il invité les victimes à dénoncer leurs agresseurs, en faisant cas du principe de "tolérance zéro".

Pour sa part, la ministre à la condition féminine et aux droits des femmes, Évelyne Sainvil a plaidé en faveur de l'implication de tous les secteurs organisés de la vie nationale dans la lutte contre la violence faite aux femmes.

Lancée le 25 novembre, cette campagne pour l'élimination de la violence faite aux femmes prendra fin le 10 décembre 2019. Au cours de cette période des séances de formation, activités de sensibilisation et de diffusion de messages seront réalisées tant à Port-au-Prince que dans les villes de province, ont informé les responsables.

"Orangez le monde : la génération égalité s'oppose au viol" est le thème retenu sur le plan international pour commémorer cette journée. Sur le plan national, le thème retenu est : "vyolans sou fanm se youn nan pi gwo baryè sou chimen egalite fanm ak gason" (traduction littérale : la violence faite aux femmes représente l'un des plus grands obstacles à l'égalité hommes/femmes).

Lancement d'une "campagne pour l'élimination de la violence faite aux femmes" par le Président Jovenel Moïse
De gauche à droite, le Président de la République Jovenel Moïse, l'épouse du Chef de l'État Martine Moïse et la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en Haïti, Helen Meagher Lalime (photo de courtoisie)

Aussi, faut-il souligner que le président de la Cour de cassation et du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Me René Sylvestre, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en Haïti, Helen Meagher Lalime, la représentante de l'ONU-femmes en Haïti, Dédé Hé Qué, des représentants du corps diplomatique et des organisations de la société civile, entre autres, ont pris part à ce lancement.

HS/Haïti standard