Accueil Politique

L’ancien premier ministre Claude Joseph sur une liste de bandits interdits d’accès en République Dominicaine

Haïti standard, le 8 septembre 2022.-

Par décret présidentiel, en date du 7 septembre 2022, l’ancien ministre des affaires étrangères et premier ministre haïtien sous la présidence de Jovenel Moïse, Claude Joseph, ainsi que 12 chefs de gangs d’Haïti ne sont pas autorisés à fouler le sol dominicain. L’information a été relayée par le journal dominicain « Listin Diaro ».

Ce dernier a raporté que le président dominicain, Luis Abinader a fait état de l’article 15 de la loi 285-04 sur les migrations et de ses règlements d’application pour justifier sa décision.

L’article en question permet au président en fonction d’empêcher l’entrée sur le territoire national des étrangers qui ont un casier judiciaire ou qui, de l’avis des autorités compétentes, constituent un certain type de menace pour la sécurité nationale et les intérêts de la République Dominicaine, et également à la demande des agences de défense et de sécurité correspondantes.

Ainsi, l’ancien locataire de la primature et 12 chefs de gangs ciblés par cette décision seraient-ils considérés aux yeux du président Luis Abinader comme des menaces pour son pays qu’il doit impérativement écarter, selon l’avis de plus d’un sur le sujet.

Suite à cette nouvelle, Claude Joseph a réagi sur son compte twitter en déclarant ce qui suit : « Je suis interdit d’entrer en République Dominicaine, parce que je défends Haïti et les Haïtiens, parce que je combats l’anti-haïtianisme primaire à l’encontre de mes compatriotes et parce que je m’oppose au projet des dirigeants dominicains de faire d’Haïti le dépotoir de la République Dominicaine. »

L’ex chancelier a-t-il poursuivi : « Le président Luis Abinader m’a interdit d’entrer en République dominicaine. Il me catalogue comme l’ennemi numéro 1 des racistes dominicains. Ce n’est pas une sanction. C’est un honneur. Je l’ai reçu au nom du Père Desalin, Tousen et Kristóf. Nous continuerons à nous battre, pour construire le pays dans le cadre de son histoire. »

LIRE AUSSI>>  Haïti : publication des résultats des examens de la 9e Année fondamentale, pour 2 départements géographiques

À noter que dans la communication « 22018 » adressée au directeur général des migrations, Venancio Alcántara Valdez, portant sur la décision d’interdir l’entrée sur le territoire dominicain de Claude Joseph et les 12 chefs de gangs haïtiens figurent les noms suivants :

– Claudy Célestin alias « Chen Mechan » (Chef à Carrefour Shadda-Tabarre) ;

– Alexandre Ezéchiel alias Ze (Chef Baz Pilat) ;

– Kempès Sanon (Chef à Bel-Air) ;

– Chery Christ-Roi alias Chris-La (Chef à Fontamara) ;

– Felix Monel alias Mikanò (Chef à Waff Jérémie) ;

– Jean Pierre Gabriel alias Ti Gabriel (Leader du G-Pèp et chef à Cité Soleil) ;

– Alexis Serge Renel alias Ti Junior (Chef à La Saline) ;

– Orlichen Emile alias Pè Lebren (Chef au bas de Delmas) ;

– Jimmy Chérisier (leader G9) ;

– Innocent Vitelhomme (Chef à Pernier, Torcel) ;

– Lanmò 100 Jou (Chef à Croix-des-Bouquets) ;

– Claude Joseph, ancien ministre des affaires étrangères et ancien premier ministre haïtien.

HS/Haïti standard