Accueil Insécurité/Sécurité

Lascahobas (Centre) : Vive protestation pour exiger la libération de Johnson Joseph, l’employé de l’immigration

153

Haïti Standard, le 14 Octobre 2022.-

Une vive tension règne actuellement à Lascahobas, une commune située dans le département du Centre, où tous ceux désireux de quitter la ville en véhicule, ou d’emprunter la route pour se rendre à la frontière haitiano-dominicaine se retrouvent bloquer, à cause des barricades dressées par des protestataires armés qui refusent quiconque de franchir.

En effet, des habitants de Lascahobas, ont érigé des barricades à l’aide de camion et de pneus enflammés, à l’entrée et à la sortie de la ville, tôt dans la matinée du 14 octobre 2021. Ce, pour exiger la libération inconditionnelle de Johnson Joseph et de sa femme kidnappés par le gang armé des 400 Mawozo.

Lascahobas (Centre) : Vive protestation pour exiger la libération de Johnson Joseph, l'employé de l'immigration
Camion servant de barricade placé à l’entrée de la commune de Lascahobas

Originaire de la commune susmentionnée, Johnson Joseph a été enlévé dans l’après-midi du 12 octobre 2021, en compagnie de sa femme, dans la commune de Croix-des-bouquets (Ouest). Les ravisseurs ont exigé la somme de 100 milles dollars américains contre la libération des deux (2) otages, a-t-on appris d’un proches des victimes à la rédaction de Haïti Standard.

Aussi, ce proche a confié à notre rédaction que Johnson Joseph, après être passé récuperrer sa femme qui vit au Canada à l’aéroport international Toussaint Louverture, avait pris la route en direction de sa ville natale, pour rendre visite à sa mère avec son épouse. Il a été enlevé par les hommes de Lanmò 100 jou, juste avant de commencer le morne à Cabri.

Employé de la Direction de l’immigration et l’emmigration depuis environ 15 ans, ses collègues avaient exprimé leurs fustrations et leurs colères par rapport à l’insécurité caractérisée par le kidnapping, au cours de la journée du 13 octobre, en bloquant l’avenue John Brown (Lalue) et jettant des pierres contre les agents des forces de l’ordre. Aussi, ont-ils poursuivi avec leur mouvement de protestation, aujourd’hui 14 octobre 2021.

HS/Haïti Standard

Spread the love