Home Insécurité/Sécurité Le chef de gang de "Savien" Odma ainsi connu confirme qu'il est...

Le chef de gang de "Savien" Odma ainsi connu confirme qu'il est en liberté...

Haïti standard, le 25 octobre 2019.- Le gang dénommé "Gran grif" opérant dans la localité de "Savien" n'est pas orphelin de son chef, Odma ainsi connu. C'est ce que l'intéressé a lui-même confirmé, dans la soirée du 25 octobre, sur les ondes de radio Zénith.

Le chef de gang a dénoncé un vaste "complot" ourdi contre lui, en ce sens que des autorités ont distribué de l'argent à des gangs rivaux pour l'attaquer. "Des policiers en faction au carrefour de Pont-Sondé ont reçu de l'argent dans le cadre de cette attaque", a soutenu le chef de gang.

Ce dernier a précisé, au moment de l'interview, qu'il se trouvait au "Carrefour Savien" en train d'enterrer ses morts. Le chef de gang a, en outre, poursuivi qu'il a été attaqué sur plusieurs fronts et c'est pour cette raison qu'il n'avait pas fait usage de grenade contre ses vis-à-vis.

Avant d'annoncer qu'il sera présent aux côtés de la population de Saint-Marc (Artibonite) pour manifester durant le weekend contre le pouvoir en place, Odma a promis qu'il finira par trouver le député de Petite-Rivière de l'Artibonite, Victor Prophane...

Pour sa part, "Ti mepri", l'un des chefs d'un autre gang opérant à Petite-Rivière de l'Artibonite, a confirmé l'attaque armée réalisée contre le gang de Odma, à Savien. Aussi, a-t-il soutenu que lui et ses accolytes ont tué plusieurs "soldats" dans le camp adverse, incendié des maisonnettes et saisi des véhicules trouvés sur les lieux.

Le chef de gang de "Savien" Odma ainsi connu confirme qu'il est en liberté...
Maisonnettes incendiées dans le département de l'Artibonite, lors d'un conflit armé entre gangs armés (photo archives)

Par ailleurs, "Ti mepri" ainsi connu a confirmé la mort de l'un des accolytes de "Odma" identifié sous le pseudonyme de "5 secondes". Ce dernier a été repéré par "Dieufort" et "Sourit", avant d'être décapité à coups de machette.

Suite à une question relative à d'éventuelles représailles de la part du gang que dirigeait Arnel Joseph, après le meurtre de "5 secondes", "Ti mepri" en guise de réponse n'a pas exclu la possibilité d'attaquer le gang opérant au "Village de Dieu", à Port-au-Prince. Il en a profité pour réfuter les affirmations de son rival Odma qui a déclaré au-paravant que "Ti mepri" recevait de l'argent du pouvoir en place...

HS/Haïti standard