Accueil Politique

Le cinéma du Premier ministre de facto Claude Joseph pour présenter Antoinette Duclair comme son amie

1302

Haïti standard, le 2 juillet 2021.-

Impuissant face à la violence des gangs armés qui terrorisent la population, le Premier ministre a.i et de facto Claude Joseph a choisi de verser des larmes au moment de rappeler que la militante politique Marie Antoinette Duclair, lâchement assassinée en compagnie du journaliste Diego Charles, durant la nuit du 29 juin 2021, était son amie proche que le chef du gouvernement considère comme une « sœur ».

« Marie Antoinette Duclair était plus que mon amie, elle était comme une sœur pour moi », a déclaré le Premier ministre et également chef du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN), en conférence de presse donnée, le 1e juillet, à Port-au-Prince.

Le Premier ministre a.i et de facto Claude Joseph a rappelé qu’à chaque fois le pays est sur le point de trouver un consensus, des crimes sont perpétrés en la circonstance. À titre d’exemple, il a cité les assassinats du journaliste Jean Léopold Dominique et du sénateur Yvon Toussaint.

Aujourd’hui encore, des crimes ont été commis au moment où le gouvernement était sur le point de trouver un consensus sur la formation d’un nouveau gouvernement. D’autant plus, le chef du gouvernement a tenté de lier la tuerie des quartiers de Christ-Roi et Delmas 32 avec le rapport de l’Organisation des États américains (OEA).

Le cinéma du Premier ministre de facto Claude Joseph pour présenter Antoinette Duclair comme son amie
Le Premier ministre a.i et de facto Claude Joseph en train d’essuyer ses larmes à la conférence de presse du 1e juillet 2021 (photo internet)

Le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), qui accompagnait le Premier ministre a.i et de facto au moment de son cinéma, Léon Charles avait déclaré que ce sont les alliés de Guerby Geffrard qui avaient concocté la tuerie des quartiers susmentionnés.

HS/Haïti standard