Le directeur général du ministère de l’intérieur, Fédnel Monchéry, rappelé à l’ordre par son ministre

1100

Haïti standard, le 30 août 2019.- Le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales, Jean Marie Reynaldo Brunet dénonce une demande de visa produite par le directeur général du ministère de l’intérieur, Fédnel Monchéry, auprès de l’ambassadeur dominicain accrédité en Haïti, Alberto Despradel Cabral.

Cette demande de visa a été réalisée au profit de « 27 agents spéciaux du Service d’intelligence nationale (SIN) » à l’insu du ministre, du premier ministre démissionnaire et du Chef de l’État, a précisé le ministre Jean Marie Reynaldo Brunet dans une correspondance adressée à son directeur général.

« À cet effet, je vous demande, par la présente, de surseoir dans l’immédiat à cette démarche et je tiens à vous rappeler que seul le ministre de l’intérieur a la pleine responsabilité légale d’engager le ministère à de telles fins », avons-nous lu à travers cette correspondance.

Celle-ci a conclu que « du fait du non respect des normes et principes de base de l’administration publique haïtienne en plus des scandales en cascade qui se sont déjà produits, je vous recommande une énième fois d’appliquer, dans vos actes et décisions, les lois régissant le fonctionnement de l’État haïtien ».

Le Directeur général du MICT, Fédnel Monchéry (photo archives)

Le directeur général du MICT, Fédnel Monchéry n’a pas cessé de défrayer la chronique au cours de ces derniers mois. Du scandale de visa à l’ambassade américaine à celui relatif à l’ambassade dominicaine, en passant par le massacre de La Saline dont le rapport de police a indexé le directeur général du MICT, Fédnel Monchéry continue d’amplifier les basses oeuvres du pouvoir tèt kale.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire